[AVIGNON OFF] « Pour un oui ou pour un non » de Nathalie Sarraute

12 juillet 2016 Par David Rofé-Sarfati | 0 commentaires

SUCCÈS AVIGNON 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 ! Un chef d’oeuvre de Nathalie Sarraute : deux amis proches, pour une expression maladroitement employée, déclenchent une guerre qui met en cause leur amitié, leur partage, leur complicité. Les mots se chargent de comique, de tragique, de ridicule et d’absurde pour aboutir à un échange verbal qui fait de ce texte une tragi-comédie contemporaine unique.

Cette pièce fut d’abord une pièce radiophonique. Car elle est une aventure de mots, on ne voyait rien, imaginait tout. Ici une toile légèrement opaque nous escamote les premières paroles puis elle est retirée et nous figure alors le dévoilement que la représentation dans une salle de théâtre impose. Toutefois, Bruno Dairou a voulu une scénographie minimaliste. Évitant le piège d’une psychologisation des personnages, l’efficacité tient à la seule performance des acteurs. Ils ont beaucoup de talent.

Ce qui compte et qui fait lien dans tout couple est le tiers, une instance extérieure sélectionnée spontanément, une personne, une idée ou une représentation imaginaire. Ce tiers extérieur est garant de la soudure intérieure. Sauf que ce tiers choisi individuellement et souvent enfoui dans l’inconscient du sujet est rarement commun aux deux partenaires. Et les quiproquo commencent là, à l’endroit de ce tiers. La brillante mise en scène de Dairou fera de nous, public, le temps d’une représentation le tiers de chacun des deux amis, une chance offerte de sentir « de l’intérieur » chaque ratage de formulation,  de pressentir les malentendus toujours en embuscade, malentendus enfermés dans la langue même.

Épatant vécu de festivalier au Théâtre de la  Porte Saint Michel jusqu’au 30 juillet           

Crédit photo : JC Lallias / Cie des Perspectives.

Interprètes : Romain Arnaud- Kneisky, Arthur Schmidt- Guézénnec

Metteur en scène : Bruno Dairou


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: