Pays des démons de Weiro Huang, mise en scène Miao Zaho. [AVIGNON OFF]

16 juillet 2017 Par
David Rofé-Sarfati
| 0 commentaires

Dans le cadre de La Chine Étincelante, pas moins de quatre pièces de Miao Zaho, metteur en scène très célèbre dans son pays, sont présentées cette année. Pays des démons, une création Avignon OFF 2017, est une magnifique et spectaculaire songerie au Théâtre Laurette.

spectacle_19554

Luo Cha est un pays imaginaire où habitent des fantômes laids et aux comportements bizarres. Ma Ji, un homme qui a vécu une vie malheureuse, se retrouve sur cette terre. Une gentille femme du pays le recueille. Mais Ma Ji n’est pas du tout reconnaissant et s’échappe de chez elle en pleine nuit. Il est visité alors par les personnes du pays de Luo Cha comme l’officier Zhou, le Grand maître Muyi ou un groupe de démons dont la fonction est de punir des fantômes. Ma Ji qui ne peut donc s’échapper, comprend qu’au pays de Luo Cha les gens préfèrent les choses laides. Il épouse leurs coutumes en perdant espoir dans le monde des vivants. Dans ce cauchemar il pense se perdre à jamais lorsque Mu Xiaohong la fille du Grand Maître apparaît dans sa vie, pour lui redonner espoir. Les démons (ses démons?) terrassés il reviendra au  monde. La pièce, on le comprend, est une parabole. En cela elle est universelle.

Ce spectacle est inspiré des contes étranges très connus en Chine. Il mêle théâtre d’ombre, masques, marionnettes, théâtre d’objets, danse contemporaine, opéra Nuo et opéra de Pékin.

Le théâtre chinois a ses propres règles, codes et étiquette et parfois nous sommes désorientés à ne savoir s’il faut rire, sourire ou simplement s’émerveiller. Il n’empêche. Le spectacle est saisissant et certains tableaux sont absolument magnifiques. Les comédiens danseurs sont remarquables et la scénographie souvent éblouissante. La musique parfois moderne parfois traditionnelle emporte notre enthousiasme.

L’occasion unique de découvrir un autre théâtre et de confirmer que le théâtre est toujours et mondialement indissociable du rêve, de celui qui nous laisse endormi comme de celui que de tels spectacles, parce qu’ils sont sublimes, activent en rêverie.

Interprète(s) : Junjun Yang, Xingyang Liu, Kuo Ai, Yue Wang, Di Wu, Yiqi Wang, Chao Hua, Shengnan Li, Le Mi, Shuaiqiang Du, Shuochen Zhang, Xihui Liu
Producteur principal : Yuyuan Zhou
Producteur : Xiaoyong Jing, Xiaoying Wang, Dali Ge, Dajun Luo, Xuefeng Bai
Scénographe et créateur de masque : Lu Cao
Eclairagiste : Xiaonan Wen
Costumière : Yan Zhao
Maquilleur : Wei Ren
Accessoire : Xianyi Dang
Compositeur : Zhenzi Tian
Sonorité : Mengru Zhao
Chorégraphe : Chenxi Yu
Créateur des personnages d’ombres : Xing Han, Chi Han
Entraîneur de danse et d’étiquette : Ping Zhang