Le Hip Open Dance s’ouvre à Lille le 4 mars

1 mars 2016 Par admin | 0 commentaires

Du 4 au 15 mars Lille accueille le Hip Open Dance. L’occasion pour nous d’interviewer d’Olivier Sergent, Directeur des maisons Folie Wazemmes et Moulins et du Flow.

1- C’est donc le retour du Hip Open Dance ? Étiez-vous impatient de retrouver ce festival ?

 

Oui, nous sommes extrêmement heureux du retour de ce festival. Depuis quelques temps nous remarquions qu’il y avait beaucoup de pratiquants, beaucoup de battles en région mais plus de véritable festival mettant à l’honneur la création chorégraphique dans le Hip-Hop.

Hip Open Dance permet de montrer un autre versant de la danse hip hop et de l’ouvrir au grand public. Ce festival est aussi l’occasion pour nous de valoriser tout le travail d’accompagnement du Flow et des maisons Folie : tous les spectacles ont bénéficié d’un soutien allant du simple accueil en résidence jusqu’à des aides à la création dans le cadre de coproductions.

 

2-Où se déroule le festival ?
Le festival se déroule conjointement sur 3 équipements culturels de la ville de Lille. D’une part au Flow, car il est dédié à l’accompagnement des artistes Hip-Hop de l’Eurorégion. D’autre part, à la maison Folie Wazemmes, car historiquement, c’est le lieu qui a lancé le Hip Open et qui soutien ce registre depuis plus de 10 ans maintenant.
Enfin, le Grand Sud qui accueillera Stravinski Remix. Nous collaborons régulièrement avec eux sur les grands formats. Ils étaient déjà partenaire de Stravinski en novembre, nous avions dû annuler à cause des terribles incidents. Il était donc logique de les associer pour les nouvelles dates de ce spectacle.

Ce partage nous permet également de programmer un maximum de spectacles, ateliers, stages du 04 au 15 mars.

3- Quels sont les temps forts ? Il y a t-il des créations ? OUI.
Difficile à dire ! Chaque soirée est un temps fort en soi. Nous avons voulu faire une programmation variée où tous les styles (et ils sont nombreux !) sont représentés.
Avec Möbius et Iskio, nous sommes dans une approche très intime avec la proposition de ces créations.
Avec In the Middle et Undertow, (création française) l’objectif est de montrer que la danse est universelle et touche toutes les populations. Même au Koweït !

Avec Jazz Revue et Instinct, nous voulions à la fois revenir aux origines et nous projeter vers les possibles futurs de la danse Hip-Hop et  le rapport au rythme…

Avec Fighting Spirit, l’approche est sur le mode clubbing. Varier les plaisirs des styles (popping, locking, waacking…). L’idée est de développer une écriture chorégraphique en utilisant les registres du clubbing.

Enfin, avec Stravinski Remix, nous sommes dans le croisement de la musique classique de la chorégraphie Hip-Hop. Un moment de pur plaisir aussi saisissant que jouissif. Un chorégraphe aguerri qui fait danser la jeune génération des interprètes de la région.

4- Quelle place le Hip Open Dance fait aux pratiques amateurs et semi-professionnelles ?
Pour la pratique, nous avons prévu plusieurs moments. Un Bal Festif, où tout un chacun peut venir danser, quel que soit le niveau.

Nous avons aussi programmé deux 1ères parties afin de mettre en valeur le mode show que la danse Hip-Hop propose.

Nous avons par ailleurs voulu permettre aux danseurs amateurs et (semi-)professionnels de bénéficier des stages et/ou d’ateliers avec les artistes programmés qui, rappelons-le, font parties de la crème de la danse Hip-Hop française.

Pour le tout public, un stage « Initiation House », avec Sarah Bidaw pour se préparer au mieux au Bal festif du dimanche qui suit. Et aussi, un stage d’initiation aux claquettes (une des bases de la House Dance) avec Jean Pierre Douterluigne.

Pour les pratiquants, un stage croisé avec Romss et Darwin sur le « Temps et contretemps en mouvement » Un autre axé sur le Perfectionnement House avec Baba.

[Article Partenaire]

Visuel :© Festival Hip Open Dance


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: