[Interview] Sonic Solveig, maison d’édition numérique

20 août 2016 Par Amelie Blaustein Niddam | 0 commentaires

Parmi les Start Up qui ont tapé dans l’œil de la French Tech Culture se niche Sonic Solveig, dont l’objectif est de dédramatiser la musique classique. Rencontre. 

Qui se cache derrière la startup Sonic Solveig, quelle est sa fonction ?

La maison d’édition numérique Sonic Solveig est née de la volonté de prolonger l’expérience du concert en offrant une aventure interactive et sonore au coeur de l’oeuvre musicale. Sonic Solveig propose ainsi des applications numériques musicales qui s’adressent aussi bien à de très jeunes joueurs de 6 à 12 ans qu’à des joueurs de 6 à 106 ans. La collection répond d’abord aux attentes de parents soucieux de l’éducation de leurs enfants et à la recherche de contenus innovants ainsi qu’aux exigences d’enseignants et accompagnateurs souhaitant sensibiliser leurs élèves à la musique de manière ludique et active sans être spécialisés en culture musicale.

Vous êtes présentés par le living Lab de french Tech culture pour App&Symphonies. Quelle est cette application ?

App&Symphonies n’est pas une application. C’est le nom de notre collection d’applications. L’objectif de Sonic Solveig c’est de proposer autant d’applications qu’il y a d’œuvres classiques et d’ailleurs de s’ouvrir aussi sur les musiques actuelles.

App&Symphonies comportent pour l’instant deux titres :
L’application PeerGynt, déjà disponible pour iPad et qui sera disponible pour tous les écrans et toutes plateformes (Android, Windows, etc…) fin juillet 2016
L’application Casse-Noisette qui est en conception. Elle sera terminée pour Novembre 2016

 Pourquoi avoir choisi de travailler sur la musique classique ?

Géraldine Aliberti, la fondatrice de Sonic Solveig est passionnée par l’interaction des arts, passionnée de musique, en particulier de musique classique. Musicologue, musicienne (pianiste, accompagnatrice de chanteurs lyriques), médiatrice musicale, elle a très rapidement eu l’ambition d’écrire et monter, au sein du collectif Les Cles de l’Ecoute, des spectacles spectacles vivants mélangeant plusieurs disciplines (danse, cirque, mimes, comédiens) sur certaines oeuvres du répertoire classiques (Peer Gynt, Casse-Noisette, Les Danses de Galànta de Kodàly, …). Le numérique est alors apparu comme un prolongement logique pour raconter une histoire avant et après ces spectacles de musique classique. C’est comme çà qu’est né Sonic Solveig !!

Pouvez-vous nous parler des mises en relation de la French Tech Culture ? Notamment avec la Mairie d’Avignon et l’OLRAP.
Nous avons rencontré Mme Maryline CROYET, conseillère municipale, chargée du développement numérique. Elle s’est montrée très intéressée par nos contenus ainsi que par une de nos installations permettant aux enfants de plonger dans l’univers de nos applications. dans une médiathèque ou un théatre dans l’univers musical de nos applications. Nous avons également rencontré M. GRISON de l’OLRAP qui s’est montré très intéressé par notre démarche numérique. Préparer ou prolonger l’expérience d’un concert grâce à des applications musicales lui paraît très pertinent pour élargir les publics. Nous avons également été mis en contact avec plusieurs organismes culturels et personnes clés lors des journées numérique du Festival d’Aix-en-Provence.

Quels sont les développements possibles de votre application ? Quelles oeuvres sont vos prochaines priorités?

En terme de titre, nous avons déjà évoqué l’application Casse-noisette que nous sommes en train de développer. Nous avons également un gros projet d’application autour de la Symphonie Fantastique d’Hector Berlioz pour l’année prochaine.

Par ailleurs, nous croyons également beaucoup au transmédia. C’est notre deuxième axe de développement de nos applications. Nous souhaitons que ces applications soient le coeur d’un écosystème transmedia où des ponts naturels et souhaitables soient établis autour d’une oeuvre donnée avec des livres, des CD, des cartes postales et bien sûr des spectacles eux-mêmes. Cela permet de proposer une expérience avant et après-concert un concert de musique classique.

Enfin, nous souhaitons développer notre offre d’accompagnement des institutions culturelles en particulier musicales. Notre savoir-faire en matière de médiation culturelle et de développement d’interface numériques et musicales peut aider les institutions qui cherchent à enrichir l’expérience de leur public existant et attirer de nouveaux publics via le numérique.

Visuel : ©DR


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: