J’Étais un Ange – Michel Delpech

1 décembre 2016 Par Jean-Christophe Mary | 0 commentaires

Ironie du sort, cette année 2016 aura été marquée par la disparition du chanteur mais également la date anniversaire de son premier album « Inventaire 66 » paru en 1966. Laurent Voulzy, Marc Lavoine, Slimane Calogero, Alain Chamfort, Louane ou Vianney, tous les chanteurs du moment lui rendent hommage.
81cn5olecwl-_sl1400_

Michel Delpech, disparu le 02 janvier 2016, fait partie de cette génération d’artiste s’est imposé très vite comme une figure incontournable de la chanson française. Venu très tôt à la chanson, il quitte le lycée en 1964 juste avant de passer son bac afin de se consacrer à la chanson. En 1965, l’artiste au style sage et élégant est intégré à la troupe de « Copains Clopant » la comédie musicale dans lequel il interprète l’une de ses premières chansons « Chez Laurette ». En 1966, il fait les premières parties de Jacques Brel à l’Olympia. Mais c’est sa rencontre avec Johnny Starck, l’impresario de Mireille Mathieu et la sortie de son premier 33t « Inventaire 66 » que tout va soudain s’accélérer. Original dans sa forme, cet album recense tous les grands événements qui ont marqué Michel Delpech en 1966. Puis les succès succéderont aux succès de « Wight is Wight » en hommage au célèbre festival qui a lieu sur l’île du même nom, à « Et Paul chantait Yesterday » 1970, « Pour un flirt » 1971. Auteur de ses propres textes et exigeant dans le choix de ses mots, il s’attachera aussi régulièrement les services de Jean Michel Rivat qui lui fera aborder les thèmes en vogue dans les 70’s , le divorce, le rapport villes et campagne. « Les divorcés » qui traite de son divorce difficile marquera une rupture dans sa carrière. Mieux que personne il saura capter l’air du temps, décrire la société française à travers ses petites chroniques véritables tranches de vie. Les années suivantes seront pour le chanteur une lente descente aux enfers alors qu’il s’abandonne aux plaisirs artificiels de l’alcool et de la drogue. Il connaît une éclipse de plusieurs années et ne réapparaitra qu’en 1997 pour renouer avec le succès public dans les années 2000. En 2013, Michel Delpech annulait plusieurs concerts pour des raisons de santé, à la suite d’un cancer de la langue et de la gorge. Maladie qui l’aura finalement emporté. A cette occasion Universal music édite l’album de reprises que le chanteur mourrant avait orchestré depuis son lit. Et se frotter au répertoire d’un tel monstre sacré n’est pas un exercice facile. Surtout lorsque l’on connaît Michel Delpech pour ce don de mettre en bouche et de déclamer avec élégance des textes écrits à la mesure de son talent. Par bonheur, ces adaptations offrent de nouvelles couleurs aux orignaux et respirent même une certaine fraîcheur qui devrait faire mouche auprès de la jeune génération. Voilà 16 reprises qui s’écoutent agréablement et passent de climats sobres, juste guitare voix tel Vianney « Quand j’étais chanteur » aux rythmiques électro pop 70’s d’ Alain Chamfort dans ce « J’étais un ange » très réussi , aux orchestrations pop folk carillonnantes tel ce « Wight Is Wight » de Laurent Voulzy. Tous ici ont su respecter l’esprit du « chanteur reporter » même si l’interprétation des Innocents, de Fanny Ardant et Pascal Obispo peuvent tomber à côté de la plaque. Mentions particulières pour ces versions très personnelles de Lilian Renaud avec sa voix haut perchée sur le rockin’ « Loir et Cher », ce sobre « La fille avec des baskets » de Patrick Bruel et surtout ce magnifique piano voix de Slimane qui devrait vous hypnotiser. Un tribute album qui nous rappelle qu’un ange s’est posé sur terre avant de déployer ses ailes pour un autre ailleurs.

Jean-Christophe Mary
Titres :
1. Les divorcés – Marc Lavoine
2. Quand j’étais chanteur – Vianney
3. Ce lundi-là – Calogero
4. J’étais un ange – Alain Chamfort
5. Le chasseur – Louane
6. Wight is wight – Laurent Voulzy
7. Le loir-et-cher – Lilian Renaud
8. Que marianne était jolie – Les Innocents
9. Chez laurette – Slimane
10. Tu me fais planer – Pascal Obispo
11. Inventaire 66 – Fanny Ardant et Alex Beaupain
12. Loin d’ici – Amir
13. La fille avec des baskets – Patrick Bruel
14. Pour un flirt – Patxi
15. Ces mots-là – Frédéric Lerner
16. Les aveux – Didier Barbelivien


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *