a9f59a8bb2fa0d65aeb033ef2cee5b38 Grande Marrée
Lieu: La Loge

Adresse : 77 rue de Charonne, 75011, Paris
Du 08 mars 2016 au 11 mars 2016 | Tarif : 16 € / Demi-tarif : 10 €

DESCRIPTION

La Loge & La Manufacture Atlantique présentent
GRANDE MARÉE
Programmation croisée entre Paris et Bordeaux
Avec le soutien de L’OARA

INAUGURAL – Cie La Tierce
Conception et interprétation : Sonia Garcia, Séverine Lefèvre, Charles Pietri
Texte et musique : Les mains négatives, Marguerite Duras
Production : La Tierce
Avec le soutien des Eclats, pôle régional dédié à la danse contemporaine en Poitou-Charentes, de la Manufacture Atlantique, de RAMDAM – un centre d’art, du Cuvier – CDC Aquitaine, de l’IDDAC, de l’OARA.
Remerciements : CCN de Caen Basse Normandie dans le cadre de la mise à disposition de studio, l’Atelier des Marches – Le Bouscat, Conservatoire à Rayonnement Régional de Bordeaux.

Inaugural est une pièce qui cherche à proposer au spectateur des supports sensibles à une écriture du regard. S’intéressant au glissement d’une situation abstraite vers un récit, une fiction, le chorégraphique dessine un corps à la fois figure et paysage, célébrant un rituel en différents tableaux. L’image manque, l’anecdote se situe en amont du visible. Tel un augure à interpréter, nous sommes face à un ensemble de signes venant convoquer successivement la fable, le mythologique et le cinématographique.

HUMANITREE – LE PROJET SPARTOÏ – Groupe Apache
Écrit par Jules Sagot, avec le concours de tous les Apaches
Mise en scène : Yacine Sif El Islam.
Avec Mathieu Barché, Inès Cassigneul, Lucas Chemel, Giulia Deline et Zoé Gauchet

Humanitree – Le Projet Spartoï met en scène une expérimentation scientifique imaginaire. On est témoin d’un huis clos entre cinq individus qui vont se voir injecter des gènes de loups. Les spartoï ont grandi dans une société transhumaniste. Une société où l’individu n’a plus besoin d’autrui pour vivre sinon uniquement du système. Tout sentiment dangereux en l’homme s’est finalement éteint, ainsi que tout désir de lutte sociale. L’amour, les passions, la culpabilité, la jalousie, tout cela n’est plus. Chacun, derrière ses lunettes de réalité virtuelle goûte une vie paisible et atone.