Mode

Musée Galliera – Les années 50 (la mode en France 1947-1957) – Une décennie pour faire rêver la mode

Musée Galliera – Les années 50 (la mode en France 1947-1957) – Une décennie pour faire rêver la mode

11 juillet 2014 | PAR Nausicaa Ferro

Du 12 Juillet au 2 Novembre 2014 à Paris, le Palais Galliera rend hommage à une décennie de mode. Une décennie qui commence en 1947 avec la collection de Christian Dior baptisée par la rédactrice en chef du Harper’s Bazaar « New Look ». Une décennie qui réunit Balenciaga, Givenchy, Fath, Chanel et bien d’autres créateurs autour d’un leitmotiv : rendre à la silhouette féminine son glamour, son élégance et bel et bien en finir avec la guerre.

Si la mode est le miroir de la société dans laquelle elle naît, les années 50 sont pour la création plus que des collections, elles sont le symbole de la fin du rationnement et du retour au luxe. Lorsque le jeune Christian Dior lance sa première collection en Février 1947, le monde de la mode est en berne depuis une quinzaine d’années. La crise de 1929, la seconde guerre mondiale ont changé les modes de consommation, chacun s’est rationné. Alors quand Christian Dior propose dans sa collection des robes en corolle, rallongées, colorées, généreuses en tissu, le succès est immédiat des deux côtés de l’Atlantique (en 1951 Christian Dior représente à lui seul 49% du chiffre total des exportations de la couture française). Les femmes retrouvent le plaisir de s’habiller, le glamour est de retour. Le palais Galliera dévoile dans son exposition les robes et accessoires emblématiques de ces années-là, de la robe bonbon Dior à la robe de jour Chanel, de la robe Sophie (Heim) à la robe d’après-midi (Fath). La scénographie de l’exposition permet de passer de la robe de journée à la robe de soirée, en passant par la tenue d’été pour finir avec la tenue qui à elle seule résume cette décennie de faste : la robe de cocktail.

© Palais Galliera

Infos pratiques

Aubercail
Théâtre Saint-Georges – Paris
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *