Théâtre
« Werther! » dans le cadre des Théâtrales Charles Dullin 2016

« Werther! » dans le cadre des Théâtrales Charles Dullin 2016

06 décembre 2016 | PAR David Rofé-Sarfati

Dans le cadre des Théâtrales Charles Dullin 2016 est (re)programmé WERTHER d’après « Les Souffrances du jeune Werther » de Johann Wolfgang Von Goethe ( voir notre critique). Le roman épistolaire « Les souffrances du jeune Werther » de Goethe, déborde de sentimentalisme et l’histoire de ce jeune homme fou d’amour jusqu’au suicide, ce chef-d’oeuvre du mouvement Sturm und Drang, tempête et passion précurseur du romantisme allemand peut il encore intéresser les jeunes ? S’appuyant sur l’oeuvre originale, Philipp Hochmair et Nicolas Stemann prouvent que oui dans un spectacle où Philipp Hochmair piétine le mythe dans une performance jubilatoire.

werther-csamuelrubio-27

Phlippe Hochmair entre en scène, s’assoit devant nous tel un professeur de littérature et commence à lire le roman de Goethe. Très vite par une lecture impliquée émotive, mais aussi une lecture corporelle clownesque et décalée le prof devient Werther lui-même. Et nous profitons ainsi par une identification immédiate, tant le comédien est attachant et déjanté donc moderne et actuel, de sa joie et de sa sidération à tomber amoureux. Mais il le dit aussi vite, il faut prendre garde à tomber amoureux. Car la dame est déjà promise à un charmant homme, Albert qui est parti en voyage. Albert est son promis, mais qui est Albert demande Werther dans une adresse hilarante au public. Efficace il saisit le public ; les derniers agitateurs habituels de Créteil découvrent que le comédien les entendait et cesse enfin de parler entre eux. Le spectacle continue d’être une longue fête de l’adolescence, précisément de cette époque de l’adolescence où tous les Werther sont joyeux et passionnés, où ils tombent amoureux pour devenir mélancoliques, un peu suicidaire et totalement romantique. Philippe Hochmair nous aura fait glousser avec bienveillance de tous ces Werthers et nous aura montré combien ces Werther-là appartiennent aussi à notre époque.

Bravo donc et merci au théâtrales Charles Dullin, programmation Guillaume Hasson.

Crédits Photos Samuel Rubio
Mise en scène : Nicolas Stemann
Avec : Philipp Hochmair
Production et diffusion : Théâtre de Vidy
Production originale : Nicolas Steman, Philipp Hochmair, Thalia Theater, Hambourg
Avec le soutien de : Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture
Création 1997 en allemand / Recréation 2015 en bilingue français et allemand –

Infos pratiques

Odéon Théâtre de l’Europe
Les Gémeaux
maison_des_arts_et_de_la_culture

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *