Théâtre

« Valjean », au-delà du roman, l’homme au théâtre de l’Essaïon jusqu’au 19 janvier 2019

« Valjean », au-delà du roman, l’homme au théâtre de l’Essaïon jusqu’au 19 janvier 2019

04 octobre 2018 | PAR Magali Sautreuil

Fauchelevent, monsieur Madeleine, Jean Valjean… tant de noms différents, mais un seul et même homme ! Sa vie, un roman, « Les Misérables » ! Sur scène, un homme, Christophe Delessart, qui nous livre une version très personnelle et intime de l’œuvre de Victor Hugo, ou plutôt de ce personnage emblématique. À découvrir au théâtre de l’Essaïon.

grd_754

La solitude, Valjean ne la connaissait que trop… Mais depuis que Cosette était entrée dans sa vie, ce sentiment lui paraissait quelque peu étranger… jusqu’à ce qu’elle le quitte pour épouser Marius. Alors, au seuil de sa mort, sa vieille amie, la solitude, revient lui tenir compagnie. Cependant, ce qui était autrefois supportable, ne l’est plus pour ce vieil homme qui a connu amour et tendresse.

Seul et désespéré, il décide de prendre la plume pour écrire à celui qui lui a ravi l’amour de sa vie… Mais Valjean ne nourrit aucune rancœur contre lui… Il souhaite simplement alléger son cœur des lourds secrets qui le rongent avant de partir. Loin d’être une banale lettre adressée à son gendre, celle-ci s’apparente à l’ultime confession de Valjean, visant à l’absolution de ses péchés. Point de départ de la pièce, elle lui donne l’occasion de revenir sur les temps forts de sa vie, teintés d’innombrables émotions, où amour et haine sont entremêlés.

Le décor modeste de l’appartement (un paravent auquel sont accrochés un manteau, un chapeau…, un miroir, un bureau sur lequel sont posés un chandelier, un encrier, une plume pour écrire, une feuille et une pomme, une chaise, un fauteuil sur lequel est posé un plaid), la lumière feutrée et la cave du théâtre de l’Essaïon invitent Valjean à son introspection.

Maintes fois adapté, le roman de Victor Hugo l’a rarement été de manière aussi épurée. La mise en scène est simple, mais suffisante pour situer l’histoire dans le temps. Quelques bruits de situation (eau qui goutte…) et quelques mélodies souvent liées à des émotions surgissent par instant. Ils sont rares, faisant ainsi la part belle au récit.

Tout est pensé pour créer une ambiance intime et propice aux confidences de Valjean. La lumière feutrée, jouant sur le clair-obscur, nous laisse deviner que cet homme n’est ni un saint ni un démon, seulement un être humain qui a traversé de nombreuses épreuves, quelqu’un qui nous ressemble et pour qui on ne peut s’empêcher d’éprouver de l’empathie…

Christophe Delessartnous livre ainsi, à travers ce monologue, une adaptation inédite, épurée et intime des Misérables, à découvrir au théâtre de l’Essaïon.

Valjean, d’après Les Misérablesde Victor Hugo, adaptation et interprétation de Christophe Delessart, mise en scène d’Elsa Saladin, du 23 août 2018 au 19 janvier 2019, du jeudi au samedi à 19 heures 30 au théâtre de l’Essaïon à Paris. Pièce jouée en anglais les vendredis. Durée : 1 heure 15.

Les vernissages de la semaine du 4 octobre
Pippo Delbono à « fleurs » de peau au Centre Pompidou
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *