Théâtre

Avignon off : « Tempête ! » d’après Shakespeare, adaptation & mise en scène Irina Brook au Théâtre des Carmes

Avignon off : « Tempête ! » d’après Shakespeare, adaptation & mise en scène Irina Brook au Théâtre des Carmes

16 juillet 2018 | PAR David Rofé-Sarfati

Irina Brook, directrice incontournable du Théâtre National de Nice, propose une lecture transgressive et joyeuse de la comédie Shakespearienne La tempête. Nous l’avons vu au Théâtre des Carmes.

La comédie de Shakespeare est l’histoire d’une rédemption, d’un pardon, d’une abdication de la toute-puissance et de la magie, elle est aussi et surtout une chronique de la victoire de l’amour. Prospero règne en magicien tyrannique sur l’île déserte où il a été exilé. Sa fille Miranda rêve d’amour et s’ennuie. Caliban, monstre de l’île, ne supporte plus les tortures de son maître. Même Ariel, esprit parfait et aérien, attend impatiemment la fin de son contrat. Chacun rêve de liberté. Lorsqu’un jour, l’ennemi apparaît à l’horizon, Prospero, fou de vengeance, déclenche la tempête magique !

Irina Brook débaptise la pièce. Elle s’appellera Tempête !

Le point d’exclamation figure le biais de son adaptation. Sur un air de mandoline et une ambiance de film italien, la comédie profonde et plurielle devient un blasphème et un juron.

Dans un décor construit comme s’il était faussement bricolé, un Prospero bonhomme, truculent pizzaïolo à l’accent napolitain use et abuse de la magie. Sa fille et Caliban gesticulent autour d’un plan de cuisine.

Shakespeare l’a écrit : Le monde entier est un théâtre. Et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Tout est théâtre donc et Irina Brook vient dire cela. Dans son adaptation elle vise aussi la popularisation; elle nous dit que le Théâtre est pour tous. Cette générosité de cœur saura saisir l’adhésion d’une grande partie du public; certains, toutefois, sortiront gênés par cette démythification.

A voir pour se faire son avis les 7, 9, 11, 13, 15, 17, 21, 23, 25 juillet à 21h, relâche le 19 juillet, au Théâtre des Carmes, durée 1h25 • tout public, à partir de 12 ans.

Copyright Photo:  ©Gaëlle Simon

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à découvrir ici.

Avignon Off : Philippe Person monte « La Mouette » et ressuscite Tchekhov
Avignon Off : à Villeneuve en Scène, l’incontournable « BOXON(s) Jusqu’à n’en plus Pouvoir » du Petit Théâtre de Pain
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *