Théâtre

Rencontre avec Nathalie Grauwin pour son rôle dans « L’amie »

Rencontre avec Nathalie Grauwin pour son rôle dans « L’amie »

14 décembre 2019 | PAR Magali Sautreuil

Après la mort de Marguerite Duras, Michèle Manceaux écrit L’amie, une histoire d’amitié pas toujours simple entre deux femmes de lettres, dont le titre fait écho à L’amant. Un récit tumultueux repris sur scène par Nathalie Grauwin dans une adaptation théâtrale signée Philippe Honoré.

Pourquoi Marguerite Duras ? Qu’est-ce qui vous plaît chez cette auteure? Quel écho rencontre-t-elle chez vous ?

La rencontre avec l’écriture de Marguerite Duras a changé ma vie et ma façon de percevoir le monde.

Vous dites que ce spectacle n’est pas une énième biographie de l’écrivaine. En quoi est-il différent de ce genre ?

L’amie, comme son nom l’indique, raconte l’histoire de trente ans d’amitié entre deux femmes. L’une d’entre elles est Marguerite Duras. C’est donc une Duras au quotidien que l’on découvre et comme on n’a pas l’habitude de la voir.

Est-ce dû au choix de l’adaptation du livre de Michèle Manceaux ?

Cela me semble évident.

Pourquoi un seul en scène ? 

C’est Philippe Honoré qui est tombé sur le livre de Michèle Manceaux, il y a quelques années. Il m’a tout de suite appelée en me disant : « Il faut absolument que tu lises ce livre. J’en fais une adaptation pour le théâtre et tu joues, seule. » C’est aussi simple que cela.

Comment la pièce a-t-elle été mise en scène ?

Philippe Honoré souhaitait une mise en scène simple et aussi fluide que des souvenirs qui surgissent sans que l’on sache pourquoi.

Comment avez-vous travaillé votre rôle ? Quel écho la pièce a-t-elle rencontré chez vous ?
Ce « rôle », comme le spectacle, je le vis comme une traversée, celle de ces deux femmes que j’incarne. Ce texte est pour moi un enseignement. Il m’aide à vivre et a visiblement le même effet sur les spectateurs qui disent sortir du spectacle différents.

Dans le résumé du spectacle, on parle de « dangers de vivre ». En quoi vivre peut-il être dangereux ?

À votre avis ?

Quels sont vos projets pour 2020 ?

Je suis également metteure en scène. Je suis d’ailleurs en train d’adapter un texte de Mark Green, Comment construire une cathédrale, pour le théâtre. Nous le créerons en octobre 2020 à la Maison de la Culture d’Amiens qui en est le coproducteur, avec La Comédie de Picardie. Le spectacle partira en tournée en région et en France. Nous travaillons également à la création d’un événement à Paris autour de Notre-Dame. J’ai conçu un projet de conférence-témoignage autour de la construction des cathédrales. Celui-ci est présenté en ouverture du spectacle.

L’amie, d’après le récit de  Michèle Manceaux, adapté et mise en scène pour le théâtre par Philippe Honoré, avec Nathalie Grauwin, présenté du 29 octobre 2019 au 18 décembre 2019, les mardis à 19h et les mercredis à 21h, à Paris, au Studio Hébertot. Durée : 1 h 10.

Retrouvez l’actualité de Nathalie Grauwin sur son site Internet (ici).

Réservez votre place sur le site de la Fnac (ici). 

Visuel : Affiche officielle

Infos pratiques

Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux
Théâtre El Duende
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *