Théâtre

Ne ratez pas votre visite au Gorille, Théâtre du Lucernaire.

Ne ratez pas votre visite au Gorille, Théâtre du Lucernaire.

08 septembre 2019 | PAR David Rofé-Sarfati

Brontis Jodorowsky reprend neuf ans après sa création et dans la même salle Le Gorille, adaptation par son père Alejandro Jodorowsky de la nouvelle Rapport pour une académie de Frantz Kafka. Il fête de la plus belle façon et dans un numéro mythique d’acteur les cinquante ans du Lucernaire. Le spectacle culte est à ne pas rater.

Un gorille est capturé dans la forêt africaine puis embarqué dans une caisse à bord d’un navire en direction de Hambourg, pour un zoo. Cherchant à échapper à son enfermement, il décide d’imiter les hommes et au prix d’intenses efforts réussit à acquérir la parole. Ses progrès continus feront de lui un phénomène de music-hall, lui permettant d’accéder au statut d’homme et  de gagner sa liberté. Désormais homme, il prendra conscience de l’absurdité de la vie humaine. Récompensé par l’académie qui salue en lui sa capacité à  imiter l’homme et à épouser ses croyances, il connaitra la gloire de celui qui a su s’intégrer au sein d’un monde qui le tolère mais le méprise. Mais il gardera en lui la nostalgie des temps où son seul souci consistait à proteger son territoire et trouver sa nourriture au jour le jour.

L’auteur et metteur en scène Alejandro Jodorowsky fut un collaborateur du mime Marceau. Il fonda avec Arrabal et Topor le mouvement Panique périphérique et dissident du surréalisme en référence au dieu Pan  le dieu de la totalité, de l’amour, de la profusion et de la confusion. La théorie (proche d’un Houellebecq d’aujourd’hui) est que l’individu se constitue de sa mémoire et affronte le hasard. Quant à Brontis son fils, il se forme au théâtre auprès de Riszard Ciezlak acteur emblématique polonais puis auprès de Ariane Mnouchkine. En trente ans de carrière, il joue sous la direction des plus grands. À 80 ans le père décide de monter Le Gorille pour son fils. À partir du texte de Kafka il écrit un seul en scène où il décrit l’éveil d’un esprit et sa lente découverte de la cruauté de la société contre toute différence et de  l’absurdité de la vie humaine . Cet enfant d’émigrés russo-juifs échoués au Chili parle là de ses propres humiliations mais pas que.

Brontis Jodorowsky est un phénomène, une légende vivante. Il entre par le fond de la salle, grimé en singe et lance -Salut. Le public est scotché; il ne sera rendu à la réalité qu’après une grosse heure d’émerveillement.  L’acteur-mime-clown par son talent immense, armé d’une gestuelle extraordinaire impressionne. L’artiste est si talentueux que la créature mi-homme mi-singe échappe à sa construction; nous ne sommes pas chez Wall Disney ni même au sein du texte de Kafka, Le gorille est un personnage réel et nous nous attachons à cet hybride oubliant qu’il n’est qu’une chimère métaphorique. Chaque banane sortie de son veston apparaît devant nous et éveille notre appétit, alors qu’elle n’est que mimée. L’expérience du spectateur est inoubliable.

Une première lecture facile et convenue (tragédie avérée des réfugiés et délires millénaristes obligent)  prête au Gorille la condamnation du rejet de l’autre et de l’hypocrisie de la société occidentale. Mais qui rêve de vivre sur une branche d’arbre mangeant des bananes et rivalisant avec les autres mâles pour connaître des femelles. Le geste des Jodorowsky est plus consistant et Brontis en donne toute l’épaisseur. L’homme parce qu’il est un animal parlant et grégaire se constitue de faux semblant et de gestes rituels.  Et s’il parcourt sa vie ridicule dans cette comédie, il est à sa charge de le savoir.  La visite au Gorille du Lucernaire jusqu’au 3 Novembre nous le rappellera. 

 

Le gorille, d’Alejandro Jodorowsky, d’après Franz Kafka
Texte français de Brontis Jodorowsky
Mise en scène  Alejandro Jodorowsky
Avec  Brontis Jodorowsky
Durée : 1h10

Le Lucernaire

DU 4 SEPTEMBRE AU 3 NOVEMBRE 2019 À 21H

DU MARDI AU SAMEDI, DIMANCHE À 18H

 

Crédit Photo ©Adrien Lecouturier

Infos pratiques

Odéon Théâtre de l’Europe
Les Gémeaux
theatre_du_lucernaire

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *