Théâtre

Avignon OFF, Ne manquez pas « Gardiennes » de et avec Fanny Cabon

Avignon OFF, Ne manquez pas « Gardiennes » de et avec Fanny Cabon

04 juillet 2019 | PAR David Rofé-Sarfati

Élu Meilleur Seul en Scène lors du OFF d’Avignon 2018, la pièce revient en 2019 enrichie d’une énergie collectée au cours des représentations parisiennes  au Théâtre du Gymnase-Marie Bell.

Les gardiennes de Fanny Cabon sont les gardiennes d’un secret, celui du destin des femmes. La pièce est la chronique de dix femmes d’une même lignée à partir de 1920. Dans ce seul en scène à épisodes Fanny Cabon enchaînant les personnages nous confie le témoignage de ces femmes. Elles connaîtront devant nous l’amour, le mariage, la sexualité et la maternité. Elles marcheront soumises au patriarcat, aux grossesses à répétition, aux fausses couches, aux avortements clandestins.

Le seul en scène est magistralement interprété. Fanny Cabon forte de sa beauté naturelle est une ravissante actrice de théâtre. Chaque femme incarnée est singulière, et la comédienne crée chaque personnage avec le même talent. A chaque témoignage, à chaque aveu nous sommes bouleversés. Ces femmes nous adoptent et nous mettent en dette de transmettre  le récit de leur étrange destin sombre et périlleux, parfois kamikaze. Fanny Cabon est une passeuse et nous empoignons le relais tendu.

Aujourd’hui encore les femmes ne cessent de subir le harcèlement, les discriminations, les inégalités de traitement; certaines redoutent un mariage arrangé voire forcé; des lois religieuses ou des commandements des cités s’abattent sur elles; le droit à l’avortement semble partout fragile et attaqué par ceux qu’il pensait faire taire. Fanny Cabon empoigne cette injustice faite aux femmes par celle, princeps, faite à leur corps. Son texte est merveilleux, il est littéraire en même temps que vivant. Elle y déplie en principal la peur des avortements de fortune et illégaux et dangereux; elle raconte ce que cette inquiétude grosse de l’absence de contraception efficace entraîne pour ces femmes de dégoût de la sexualité. Le message est puissant. La comédienne investie explique, montre, transmet autant l’histoire que l’indignation.

On regrettera une mise en scène vieillotte et trop figurative. Un plateau neutre et le motif des aiguilles à coudre, double symbole de l’aliénation des femmes aux taches ménagères et des avortements improvisés auraient suffi à la magnifique performance charnelle et littéraire de Fanny Cabon.
Aussi, ne manquez pas d’aller rafraîchir quelques vérités oubliées dans un seul en scène bouleversant.

Gardiennes
AVEC
Fanny Cabon : Auteur,Comédienne
GENRE
Théâtre
DURÉE
1h20min

3 SOLEILS 

20H00

4, rue Buffon
84000 – Avignon –

Infos pratiques

Avignon OFF, Espace vital, version moderne
Aleem Yusuf ou l’exubérance nomade
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *