Théâtre

Mille francs de récompense  de Victor Hugo mise en scène Kheireddine Lardjam

Mille francs de récompense de Victor Hugo mise en scène Kheireddine Lardjam

25 février 2018 | PAR David Rofé-Sarfati

Kheireddine Lardjam continue son oeuvre théâtrale avec un texte méconnu Mille Francs de Récompense de Victor Hugo dans une mise en scène innovante et libertaire; avec le rock and roll en plus.  

Cyprienne et sa famille vont être saisies de leurs biens par les huissiers. Leur seule échappatoire serait d’accepter l’infâme marché de Rousseline, banquier sans scrupules : il les sauvera à condition que la belle Cyprienne l’épouse. C’est sans compter sur Glapieu, repris de justice en cavale qui s’est réfugié clandestinement dans la maison. Cette franche comédie à rebondissements, écrite par un Hugo en verve durant son exil à Guernesey est interprétée ici par une troupe talentueuse et dynamique. Le texte d’Hugo dénonce ce nouveau capitalisme financier à l’oeuvre dès 1820.

Ce réquisitoire d’Hugo contre une société à deux vitesses est d’une actualité brûlante. Alors qu’aujourd’hui la gauche n’est représentée à l’assemblée que par son maximalisme pantalonnesque le texte choisi par Lardjman écrit la même année que le Capital de Marx, revient aux fondamentaux:  la société est malade de la discrimination et celle-ci est d’abord sociale.

Théâtre engagé, la pièce est un manifeste tour à tour drôle et glaçant; la force de l’écriture scénique de Lardjman apporte au texte de Hugo une dimension hors le temps par le truchement de l’alternance d’une mise en scène multisymbolique de type shakespearienne et de celle futile et claire d’un Feydeau, le rock ‘n’ roll en plus. On ne s’ennuie pas.

Kheireddine Lardjam se montre une fois encore un maître du rythme et donne ici une nouvelle impulsion artistique et vertueuse à son théâtre.

 

Mille francs de récompense

texte Victor Hugo
mise en scène Kheireddine Lardjam

collaboration artistique Cédric Veschambre, scénographie et collaboration artistique Estelle Gautier, lumière Victor Arancio, son Pascal Brenot, composition musicale Romaric Bourgeois, vidéo Thibaut Champagne, costumes Florence Jeunet, dessinateur Jean-François Rossi, chorégraphe Bouziane Bouteldja, chargée de production Lucile Burtin
avec Maxime Atmami, Azeddine Benamara, Romaric Bourgeois, Linda Chaïb, Samuel Churin, Étienne Durot, Aïda Hamri, Cédric Veschambre

le 9 mars à L’Arc – Scène nationale Le Creusot (71)

du 13 au 15 mars à la Comédie de Saint-Etienne – Centre dramatique National (42)

du 22 mars au 8 avril au Théâtre de l’Aquarium – la Cartoucherie (75)

fin mai, au Festival Théâtre en mai à Dijon (21)

 

Infos pratiques

A la folie théâtre
Théâtre Italique
theatre_de_laquarium

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *