Théâtre
Laetitia Lebacq remporte le P’tit Molière 2018 de la meilleure comédienne pour Lettre d’une inconnue

Laetitia Lebacq remporte le P’tit Molière 2018 de la meilleure comédienne pour Lettre d’une inconnue

11 décembre 2018 | PAR David Rofé-Sarfati

Créée à Avignon en 2016, la pièce tirée de la nouvelle de Stefan Zweig Lettre d’une inconnue revient dans une nouvelle mise en scène. Laetitia Lebacq signe à La Folie Théâtre une magnifique proposition du théâtre privé et remporte au passage le prix de la meilleure comédienne aux P’tits Molières 2018.

 

 

Consumée toute sa vie par une passion dévorante, une femme livre  dans une lettre bouleversante sa confession ultime : -Tu dois tout savoir de ma vie, qui a toujours été à toi et dont tu n’as jamais rien su.  Tel est l’ultime projet, alors qu’elle va mourir d’une inconnue qui s’adresse à Mr R, célèbre romancier viennois. Comme souvent chez Zweig la lettre-testament et le  récit s’emboîtent pour nous rendre témoins de la passion déraisonnée de cette femme et de ce que cette passion fabrique un radical revers. Le génie de Zweig et son art du récit résident dans cet emboitement, et en ce qu’il informe le lecteur sur l’issue fatale dès les premières pages. La tension est dans ce pli.

L’interprétation par Laetitia Lebacq est une réussite. La comédienne touche juste. Elle est traversée par le texte et sa violence. Par une corporalité à la limite de la danse elle nous propose une lecture pleine embrassant la colère contenue de cette femme et la radicale cruauté de son destin. Par cette retenue des émotions du texte original et en même temps par une théâtralisation du geste, la comédienne nous fait cheminer vers  le final. Sans pause ni ennui.

Par son engagement, elle parvient à nous faire parcourir le chemin sinistre et funèbre d’une femme belle mais triste, chronique d’un cataclysme. C’est enrichie de la rigueur et de la pluralité de l’interprétation que cette  Lettre d’une inconnue  offre du nouveau et du reste à penser, qu’elle est donc du bon théâtre, et qu’elle mérite son P’tit Molière.

 

Lettre d’une inconnue

d’après Stefan Zweig

mise en scène et interprétée par Laetitia Lebacq

Du 15 novembre 2018 au 27 janvier 2019 – jeudi à 19h30, samedi à 18h et dimanche à 16h30.

A La Folie Théâtre – 6, rue de la Folie Méricourt – 75011 Paris

Un tableau de Renoir volé à Vienne
Le prix des étudiants France Culture-Télérama décerné à Pauline Delabroy-Allard
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *