Théâtre

« La dame céleste et le diable délicat », une histoire d’amour d’un autre temps…

« La dame céleste et le diable délicat », une histoire d’amour d’un autre temps…

05 juin 2019 | PAR Magali Sautreuil

Inspirée d’une histoire vraie, La dame céleste et le diable délicat est une romance d’un autre temps, dont la délicatesse et l’élégance lui confèrent des airs de roman courtois… Une bulle de tendresse musicale, mise en scène Bérangère Dautun, à découvrir jusqu’au 23 juin 2019, à Paris, au Studio Hébertot.

Le 23 décembre 1983, lors de la première mondiale de Saint François d’Assise de Messiaen à l’opéra Garnier, une rencontre improbable et fortuite a donné naissance à la plus belle des romances, celle entre Gilberte Cournand et Claude-Alain Planchon.

© Cyrille Valroff.

Née en 1913, Gilberte est une femme de caractère. Résistante, journaliste et critique de danse pour le Parisien libéréet Aux saisons de la danse, mécène et collectionneuse, propriétaire et fondatrice de la galerie-librairie La Danse, à Paris, lieu magique où chacun déambulait à la recherche d’un trésor, Gilberte est une figure incontournable de la danse et de la société parisienne.

Rien ne prédestinait cette femme indépendante, alors âgée de 70 ans, à s’éprendre d’un jeune homme de 36 ans son cadet. Il aura suffi d’une soirée à l’opéra pour que l’alchimie entre la dame céleste et son diable délicat opère, ce qui, au fond, n’est guère surprenant… Gilberte est en effet une femme d’exception, élégante et raffinée, qui irradie par son allure et sa grâce. Le temps ne semble pas avoir de prise sur elle. Son espièglerie, son esprit vif et son allure féline lui donnent l’apparence d’une jeune femme, à laquelle il est impossible d’opposer un refus. Charmé, le docteur Claude-Alain Planchon, alors médecin à l’hôpital américain de Paris, le fut indubitablement. La réciproque est aussi vraie. La délicatesse et la prévenance de Claude ont su séduire la dame céleste.

De leur deux univers est née une bulle lyrique, certes un peu folle, mais salvatrice, qui les a aidés mutuellement à surmonter les épreuves de la vie et la maladie. Pendant vingt ans, sous la protection de Saint François d’Assise, le patron de leur rencontre, leur relation intime, unique, discrète et élégante, les a toujours portés plus haut.

Leur histoire d’amour si singulière est magnifiée par le dispositif scénique de vidéos projetées sur des voilages. Empreintes de poésie, ces projections, évoquant tantôt des souvenirs vaporeux, tantôt des émotions, inscrivent ce récit dans une dimension hors du temps.

Un aparté onirique à vivre en ce moment au Studio Hébertot !

La dame céleste et le diable délicat, une pièce de Bérangère Dautun, d’après le roman de Claude-Alain Planchon, mise en scène par Stéphane Cottin, avec Bérangère Dautun et Alexis Néret, présentée à Paris, au Studio Hébertot, du vendredi 12 avril au dimanche 23 juin 2019, les jeudis, vendredis, samedis à 19h et les dimanches à 17h. Durée : 1 h 15.

Visuels : Affiche officielle et photo de Cyrille Valroff.

Infos pratiques

Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux
Théâtre El Duende
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *