Théâtre

Patrick Pineau met en scène Jamais seul de Mohamed Rouabhi au Théatre National de Bordeaux Aquitaine

Patrick Pineau met en scène Jamais seul de Mohamed Rouabhi au Théatre National de Bordeaux Aquitaine

23 janvier 2018 | PAR Eriksen

Ecrit Par Mohamed Rouabhi à la demande de Patrick Pineau qui la met en scène, « Jamais seul » nous parle de vies difficiles et de solidarité dans une pièce chorale à quarante personnages pour 15 comédiens.

Elles sont touchantes ces vies. On pense à Ariane Mnouchkine et ses Ephémères. Une jeune fille et son spectacle mal joué devant deux hommes émus, un ex-entraineur qui refait l’avant-match dans son garage, des hétéro-beaufs qui pleurent leurs femmes parties, une pseudo sage-femme qui veut accoucher chacune dans la rue…. même si on ne les a pas tous rencontrés, nul doute que ces personnages existent, grâce à l’excellence générale des acteurs et à la justesse de ces mots de vies minuscules. Au moins pathétiques, ils sont parfois tragiques quand la grandeur de leur douleur ou de leurs espoirs prend le pas.

Ainsi le pathos bienveillant de Mohamed Rouabhi et Patrick Pineau jette sur l’humanité un voile de positivité, ou déchire celui de négativité qui s’y dépose à la longue. Il y a pourtant quelques exclus. D’une part les salauds du pouvoir de l’argent : un riche, cinquantenaire dominant distribuant ses aumônes aux spectacles humains qu’on lui propose, et un ex-trader devenu clown cynique comme paradigme de la misanthropie. D’autre part, ceux qui n’ont pas besoin de compassion particulière : deux hommes noirs au langage pertinent et une femme noire qui n’a peur de rien. Ni salauds, ni sans-dents, ce sont les moins craintifs, les plus vivants et les moins douloureux, en un mot, les plus solides. Un peu comme dans Intouchables ou dans Chocolat, où Omar Sy éblouissait de sa grande santé des européens exsangues voire dégénérés.

En dehors de ces marges manichéennes qui affaiblissent la pièce, le cœur central d’humanité douloureuse en fait une belle œuvre de paix et de liens.

 

Jamais seul

Texte Mohamed Rouabhi

Mise en scène Patrick Pineau

Théatre National de Bordeaux Aquitaine

Production Théâtre-Sénart, Scène nationale, MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis

Coproduction Compagnie Pipo, MC2: Grenoble, Châteauvallon – Scène Nationale, MA scène nationale – Pays de Montbéliard

Avec le soutien de Jeune Théâtre National, du Conseil régional Ile-de-France, du Conseil départemental de Seine-et-Marne, et du Grand T — Théâtre de Loire-Atlantique pour la commande d’écriture

Prochaines dates : 23-24/1/18 Scène nationale de Sète et du bassin de thau. 25-26/1/18 Alès (le Cratère).

Interview de Nathalie Fillion : « J’écris avec un espace imaginaire en tête »
[Critique] du film « Les heures sombres » Churchill et le Royaume-Uni à la croisée des chemins
Eriksen

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *