Théâtre
Immersion dans Les Aveugles de Maeterlinck avec Daniel Jeanneteau

Immersion dans Les Aveugles de Maeterlinck avec Daniel Jeanneteau

14 février 2014 | PAR Christophe Candoni

En montant la pièce de Maeterlinck dans un rapport scène / salle aboli,  Daniel Jeanneteau fait vivre aux spectateurs, aveugles parmi les aveugles, l’éprouvante expérience de la cécité.

Acteurs et spectateurs sont réunis dans un même espace obscurci et étouffé par un épais brouillard blanc opaque. Personne dans l’assemblée ne regarde dans la même direction, peu importe puisque la vue est obstruée. Il n’y a peut-être rien à voir mais il y a tellement à sentir, ressentir. Car le public venu au CentQuatre assister à cette représentation des Aveugles admirable de simplicité est invité à vivre une expérience sensible et sensorielle singulière.

Prenant le parti que nous sommes tous des aveugles comme les douze promeneurs de Maeterlinck perdus dans la forêt alors qu’ils jouissent des derniers jours de soleil avant l’hiver naissant loin de l’hospice où ils résident, guidés par un vieux prêtre qui les accompagne et dont ils ne peuvent soupçonner la mort intervenue devant leurs yeux défaillants, Jeanneteau nous confronte à l’oppressante angoisse de l’errance et de l’abandon. Le principe scénographique fort et parfaitement maîtrisé nous met face à la perte des repères. Les personnages éprouvent la faim, le froid, la peur, la déroute, la tempête et, enfin, appréhendent leur propre disparition.

Ce texte si beau et évocateur est dit par des comédiens professionnels et amateurs et soutenu par les bruissements d’une nature menaçante rendue grâce au travail de l’Ircam qui réalise un fascinant paysage sonore. La pièce se livre comme un oratorio porté par des voix sourdes qui s’élèvent de tous côtés. Les corps mobiles des acteurs sont tout près, insaisissables car à peine visibles, comme des ombres qui nous frôlent. Dans cette proximité distante, tous se trouvent au bord des précipices que sont l’inconnu et la finitude. C’est bouleversant.

© Daniel Jeanneteau

Infos pratiques

Festival du Cinéma Israélien de Paris
Francofolies de la Rochelle
Duval de Laguierce-Virginie

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture