Théâtre

Guérisseur mis en scène par Benoit Lavigne au Théâtre du Lucernaire

Guérisseur mis en scène par Benoit Lavigne au Théâtre du Lucernaire

26 février 2018 | PAR David Rofé-Sarfati

Le Guérisseur, la fiction de Brian Friel, dramaturge Irlandais contemporain, est repris dans la Salle Paradis du Lucernaire dans une mise en scène de Benoit Lavigne qui honore les comediens. 

L’histoire est celle de Frank le guérisseur qui  soulage  les douleurs  par de simples  impositions des mains. Accompagné de ses deux acolytes, François Hardy parcourt le Pays de Galles et l‘Écosse. Le plateau est jonché de sièges en métal et  au fond est pendue aux cintres une grande bannière pour annoncer aux badauds la venue du guérisseur, du fantastique Francis Hardy. Les chaises figurent les places des gogos attendus par le charlatan.

La pièce est un conte à trois voix. D’abord le magicien va nous raconter la route, les villages visités les limites de son art de la persuasion et surtout la dureté de cette vie de forain. Puis ce sera au tour de son amie Grace de raconter les périples et de tenir le procès de ce magicien prétentieux arrogant et souvent délirant. Puis, enfin l’imprésario Teddy dans un monologue joyeux et clownesque apportera un regard  plus rude encore sur le mélancolique et alcoolique Hardy.

Ainsi la pièce est une mini épopée à trois tiroirs. Thomas Durand défend un Hardy solitaire, nerveux victime toujours du doute. Bérengère Gallot est une Grace femme amoureuse fragile et toutefois optimiste  Hervé Jouval, impresario minable est un truculent et attachant Teddy, . Benoît Lavigne a su caster une équipe talentueuse et équilibrée tandis que la scénographie minimaliste de Tim Northam et les lumières de Denis Koransky font la part belle à l’interprétation. 

La pièce va traverser en les piétinants les espoirs, les illusions et les prétentions des personnages et si Brian Friel, celui que l’on l’a surnommé le Tchekhov irlandais se transforme ici dans une proposition peu décalée en un Zola naturaliste, la pièce qui en perd son sous-texte est un magnifique moment de théâtre.

 

Guérisseur de Brian Friel

Texte Français d’Alain Delahaye
Mise en scéne Benoît Lavigne
Avec Xavier Gallais Ou Thomas Durand, Bérangère Gallot, Hervé Jouval
Collaboration Artistique : Sophie Mayer
Décor Et Costumes de Tim Northam
Musiques de Michel Winogradoff
Lumières : Denis Koransky
Crédits photos : Karine Letellier
Théâtre du Lucernaire
Salle du Paradis
53 Rue Notre Dame des Champs
75006 Paris
jusqu’au 14 avril 2018
du mardi au samedi à 19h
Durée 1h25

Infos pratiques

Odéon Théâtre de l’Europe
Les Gémeaux
theatre_du_lucernaire

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *