Théâtre
[Avignon Off] « Mon amour fou » : histoire d’une comédienne entêtante…

[Avignon Off] « Mon amour fou » : histoire d’une comédienne entêtante…

12 juillet 2015 | PAR Geoffrey Nabavian

Dirigée par Elsa Granat, Roxane Kasperski, comédienne particulière, crache de sa voix entêtante son histoire d’amour avec son mari bipolaire. Au fil d’un spectacle où l’on voyage beaucoup, grâce à très très peu d’effets.

[rating=4]

Mon amour fouUn ton très personnel. C’est ce qu’impose Roxane Kasperski dès qu’elle débute son monologue. Sa diction rugueuse invite à la suivre, tout en laissant deviner que ça va être dur. Les idées qu’elle ressasse rappellent les textes de Moreau, qui était régisseur, d’ailleurs, sur Mon amour fou, lors de sa présentation au Festival Off d’Avignon 2015 (en 2016, Julien Crépin prend sa suite). Elle commence à évoquer son état, puis ce qui l’y a menée : son mari, bipolaire, qu’elle a tâché d’aider à tout prix. On ne se doute pas encore des voyages que va nous proposer le spectacle…

Dans Mon amour fou, créé à La Loge en février 2015, les mots sont simples, stylisés juste ce qu’il faut. Et c’est la quasi constance du ton de Roxane Kasperski qui impressionne le plus. Sous nos yeux, elle se laisse perdre par ses propres phrases. Dirigée par Elsa Granat, elle est une femme en reconstruction, perturbée, puis plus claire : elle en vient à raconter, pas à pas, des voyages fous, avec son mari instable. Et les effets ont beau demeurer minimums, on voit, on croit à tout ce qu’elle décrit. Et cet espace domestique mental aux lumières bleutées va prendre bien des couleurs…

En 2015, on se souvient qu’on aurait aimé voir plus de ruptures de ton, dans la pièce. Cette intériorité se répète, et parfois, décourage. Le texte contient une progression, mais l’aspect répétitif nous fait perdre le fil, à quelques moments. Mais la capacité de Roxane Kasperski à s’engager, pour nous donner à imaginer à partir de ses mots, emporte le morceau. Et l’on se prend à être marqué par la narration de ce spectacle, inattendue et stimulante.

MON AMOUR FOU from Roxane Kasperski on Vimeo.

Mon amour fou, texte et interprétation : Roxane Kasperski. Mise en scène et Dramaturgie : Elsa Granat. Régie lors d’Avignon Off 2015 : Moreau. Régie lors d’Avignon Off 2016 : Julien Crépin. Création Lumière : Jérémie Papin. Création Vidéo : Franck Guillemain. Assistantes à la mise en scène : Hélène Rencurel, ou Rebecca Bonnet. Administration : Laure Lanier. Durée : 1h15.

A voir du 7 au 30 juillet, à 12h35, à l’Artéphile. (Les 18 et 25 juillet : relâche.) Réservations : 04 90 03 01 90.

Visuels : © Sébastien Godefroy

Retrouvez tous les spectacles du Festival précédent dans notre dossier Avignon 2015

Retrouvez tous les spectacles du Festival dans notre dossier Avignon 2016

Infos pratiques

Théâtre des Corps Saints
MuMa du Havre
Geoffrey Nabavian
Parallèlement à ses études littéraires : prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) / Master 2 de Littératures françaises à Paris IV-Sorbonne, avec Mention Bien, Geoffrey Nabavian a suivi des formations dans la culture et l’art. Quatre ans de formation de comédien (Conservatoires, Cours Florent, stages avec Célie Pauthe, François Verret, Stanislas Nordey, Sandrine Lanno) ; stage avec Geneviève Dichamp et le Théâtre A. Dumas de Saint-Germain (rédacteur, aide programmation et relations extérieures) ; stage avec la compagnie théâtrale Ultima Chamada (Paris) : assistant mise en scène (Pour un oui ou pour un non, création 2013), chargé de communication et de production internationale. Il a rédigé deux mémoires, l'un sur la violence des spectacles à succès lors des Festivals d'Avignon 2010 à 2012, l'autre sur les adaptations anti-cinématographiques de textes littéraires français tournées par Danièle Huillet et Jean-Marie Straub. Il écrit désormais comme journaliste sur le théâtre contemporain et le cinéma, avec un goût pour faire découvrir des artistes moins connus du grand public. A ce titre, il couvre les festivals de Cannes, d'Avignon, et aussi l'Etrange Festival, les Francophonies en Limousin, l'Arras Film Festival. CONTACT : [email protected] / https://twitter.com/geoffreynabavia

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *