Théâtre
Anne Suarez illumine la « Phèdre » de Martinelli à Nanterre

Anne Suarez illumine la « Phèdre » de Martinelli à Nanterre

09 décembre 2013 | PAR La Rédaction

Jean-Louis Martinelli quitte le théâtre des Amandiers qu’il a dirigé pendant onze ans sur Phèdre, la plus célèbre des tragédies raciniennes pour lesquelles il se passionne, un dernier spectacle qui bénéficie du beau jeu d’acteurs familiers de la maison et de la présence irradiante d’Anne Suarez, une grande tragédienne, dans le rôle-titre, mais qui souffre d’une mise en scène bien trop impersonnelle.

Anne Suarez est une Phèdre ardente et sensuelle, rageuse et passionnée, lumineuse dans ses ténèbres, énonçant avec vertige et émotion son désir incestueux pour Hippolyte, singulier, grave et séduisant, campé par Mounir Margoum avec quelque chose de sauvage et d’innocent, le fils de son époux qu’elle croit mort au combat avant qu’il ne réapparaisse sous les traits d’un héros massif et blasé, à bout de souffle : c’est ainsi que l’interprète Hammou Graïa, adoptant le ton d’un acteur de blockbuster américain qui dévie parfois vers le comique involontaire. Les premiers comme les seconds rôles sont au diapason dans leur engagement à déployer la langue classique avec une belle diction et une remarquable clarté.

La direction d’acteurs est précise et fouillée. En revanche, on cherche le travail du metteur en scène et la vision de Martinelli qui paraît se réduire, faute d’inspiration, à une mise en espace stoïque dont la configuration bi-frontale rappelle évidemment la Phèdre mythique de Patrice Chéreau, tout comme le haut mur lépreux qui jouxte le long couloir, les pieds et torses nus masculins recouverts de vestes ternes, le dépouillement minimaliste de l’ensemble. Pourtant, celle de Martinelli ne peut souffrir la comparaison car elle ne possède pas sa vibration, son électricité. Elle comporte aussi des fautes de goût impardonnables dans les costumes et un manque de rythme incommensurable.

Visuel : © photo Pascal Victor

Infos pratiques

Odéon Théâtre de l’Europe
Les Gémeaux
theatre_nanterre_amandiers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *