Théâtre

« Pas à sa place », un spectacle pour tout simplement rire

« Pas à sa place », un spectacle pour tout simplement rire

19 octobre 2018 | PAR Magali Sautreuil

Quel est donc ce malotru qui arrive en retard au théâtre et qui en plus dérange tout le monde pour s’asseoir sur scène ? Un sans-gêne ? Non, tout simplement quelqu’un qui n’arrive à trouver sa place, au spectacle comme dans la vie, quelqu’un qui a le don de se retrouver dans des situations invraisemblables, quelqu’un qui, au fond, nous ressemble… Une comédie sans paroles à découvrir au studio Hébertot jusqu’au 11 novembre 2018.

Igor, costume trois pièces, crâne dégarni, sourcils épais, sourire ravageur (au sens littéral), est persuadé d’être un véritable tombeur et un aventurier sans peur, le digne héritier de James Bond et de Casanova réunis ! Toutefois, sans vouloir l’offenser, il serait plutôt celui d’Austin Power et de Johnny English

Cependant, il est vrai que cet homme ordinaire se trouve souvent dans des situations rocambolesques, dont il est le héros bien malgré lui.  Peut-être est-ce son amour pour Petruchka qui lui donne des ailes !

Mais quand bien même serait-ce pour sa chère et tendre (une inconnue croisée dans un cabaret qui a laissé tomber un bout de papier, soit dit en passant), son histoire n’a ni queue ni tête ! Alors on se demande si, notre cher Igor n’est tout simplement pas en train de rêver… Si, après avoir dérangé tout le monde pour s’asseoir sur scène, il ne s’est pas assoupi sur sa chaise, comme un spectateur qui se serait endormi pendant un spectacle… Cette impression semble se confirmer à la fin de la pièce, lorsqu’Igor reprend ses esprits et s’en va, comme il est venu, en importunant le public pour rejoindre la sortie.

Mais cela n’est que notre ressenti. D’autres personnes auront peut-être une autre interprétation. Et c’est là tout le charme de ce seul en scène, de cette comédie sans paroles et sans décor ! Tout nous est suggéré ! Grâce au mime, le comédien, ancien élève et assistant de Marcel Marceau, parvient en effet à rendre « l’invisible visible et les absents présents » !

Les jeux de lumière, qui accentuent certaines expressions du pantomime, et la musique, nous aident également à imaginer l’univers d’Igor. Mais contrairement à l’histoire, qui est une découverte totale, la bande-son, quant à elle, est composée de titres connus de tous (Mister Sandman, The hall of the mountain king, Il était une fois dans l’Ouest…). Chaque morceau est associé, dans l’imaginaire de chacun, à des souvenirs particuliers, et permet de traduire en émotions chaque moment de l’histoire.

Chaque élément de la mise en scène et de l’écriture est donc savamment dosé et à sa place, à l’inverse d’Igor. C’est un peu comme dans la vie : on ne peut pas toujours tout contrôler. Mais comme notre « héros », par nos actes, on peut influencer notre destin.

Sacré Igor ! Au final, l’air de rien, tu nous auras donné une belle leçon !

Pas à sa place (Out of order),de et avec Guérassim Dichliev (https://guerassimdichliev.com), mise en scène d’Édouard Dedessus Lemoutier, du jeudi au vendredi à 19 heures et le dimanche à 17 heures, du 11 octobre au 11 novembre 2018, au studio Hébertot, à Paris. Durée : 1 heure.

Visuels : Affiche officielle et Nestorova photography

Infos pratiques

Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux
Théâtre El Duende
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *