Spectacles
Simon Mayer, un autrichien folklo

Simon Mayer, un autrichien folklo

28 juin 2017 | PAR Christophe Candoni

A Pantin, Simon Mayer présente son solo SunBengSitting, une évocation performative décapante de sa jeunesse dans la campagne autrichienne.

Un programme, aussi riche en spectacles qu’en événements festifs et pointus, conclut la belle saison du CND de Pantin. C’est dans le cadre du Festival Camping que Simon Mayer, danseur chez Anne Teresa de Keersmaeker ou bien Wim Vandekeybus, propose l’un de ses premiers spectacles en tant que chorégraphe. Créé à Vienne en 2014, SunBengSitting a déjà beaucoup tourné et présenté à travers le monde l’appropriation singulière et réjouissante que fait l’artiste de ses racines et de la culture tyrolienne. Dans une forme modeste mais inventive, il revisite avec autant d’humour que de tendresse, d’effronterie que de distance, le folklore de son pays pour lequel il montre un attrait particulier. Loin d’une restitution trop platement respectueuse, il invente une manière phénoménale de le reproduire, de le subvertir, arraché aux images d’Épinal. C’est à la fois étonnant, passionnant, facétieux et libérateur.

Comme tout bon autrichien, Simon Mayer chante le Yodel et pratique le Schuhplattler inhabituellement exécuté en solo. L’homme joue de la masculinité aguicheuse de cette danse traditionnelle en se présentant totalement nu ; sans revêtir de Lederhose, canonique culotte de peau assortie de ses chaussettes hautes. Dans un long mouvement continu et exténuant, il tourne sur lui-même, parade en rondes rapides et hyper rythmées, sautille en l’air, frappe le sol en se tapant les cuisses, les mains et les pieds, poussant quelques cris et soupirs d’allégresse. Cela tient de la prouesse tant la danse est physique et soutenue. En s’accompagnant de manière insolite d’un micro enregistreur, d’un violon, d’un lasso et d’une tronçonneuse, Simon Mayer, toujours alerte et frétillant, joue une formidable performance identitaire pleine d’authenticité et d’autodérision mêlées.

 

Infos pratiques

CCN de Caen
Galerie Houg
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *