Jeune Public

Avignon Off : « Le Petit Prince », un conte philosophique teinté de mélancolie et d’espoir

Avignon Off : « Le Petit Prince », un conte philosophique teinté de mélancolie et d’espoir

21 juillet 2018 | PAR Magali Sautreuil

Teinté de mélancolie, Le Petit Prince est un récit emprunt de nostalgie et d’espoir. Véritable conte philosophique, il s’adresse aux petits comme aux grands en nous proposant un voyage extraordinaire dans le cosmos. Maintes fois adapté, Le Petit Prince de la Compagnie du Vélo volé parvient toutefois à nous surprendre par sa sensibilité et son ingéniosité.

Il y a environ six ans, un avion s’est écrasé dans le désert du Sahara. Heureusement, l’aviateur ne fut pas blessé. Mais surpris, il le fut. En effet, il ne s’attendait pas à rencontrer âme qui vive dans ce désert et encore moins un personnage aussi intrigant que le Petit Prince.

La demande de ce dernier fut aussi saugrenue, puisqu’il demanda au pilote de lui dessiner un mouton. Cela permit néanmoins à l’aviateur de s’adonner de nouveau à sa passion d’enfant : le dessin. Et pour une fois, on comprend aussitôt ce qu’il dessine. C’est ainsi que par une rencontre fortuite et incongrue débute une amitié véritable et sincère.

Au fil de la pièce, le Petit Prince nous livre sa vision de la vie, son attachement aux choses éphémères, aussi insignifiantes paraissent-elles, comme sa rose qui lui est si chère et qui ici est matérialisée par un magnifique masque vénitien et un élégant accent anglais.

Et pourtant, il l’a abandonnée pour voyager. Avant d’arriver sur Terre, il a longtemps erré et a visité de nombreux endroits : un pays où le roi n’ordonne que ce qui est raisonnable de faire, un autre où un homme d’affaires s’est approprié les étoiles…

Afin d’évoquer toutes les choses qu’a vues le Petit Prince, le metteur en scène a imaginé une ingénieuse structure mobile qui condense tous les décors. En effet, sa forme arrondie permet d’évoquer à la fois la carlingue de l’avion, le terrier du renard, la forme des différentes planètes, les dunes de sable…

Grâce à ce stratagème, le récit prend une autre tournure : on se croirait dans un livre pour enfants, dont les pages défilent et s’animent sous nos yeux.

Il enchante également nos oreilles, le spectacle étant accompagné à la guitare électrique. Les sonorités de cette dernière créent une atmosphère irréelle, à mi-chemin entre les mondes cosmiques et terrestres.

Mais le plus émouvant dans ce spectacle, c’est la relation humaine entre le Petit Prince et l’aviateur. Elle est plutôt singulière et pleine de paradoxes. Ici, ce n’est pas l’enfant qui apprend de l’adulte, mais l’inverse.

La mise en scène parvient ainsi à retranscrire l’âme même du Petit Prince de Saint-Exupéry, qui se veut être « un livre pour enfants écrit à l’intention des grandes personnes ». Le Petit Prince de la Compagnie du Vélo volé nous a totalement apprivoisés et subjugués…

Informations pratiques :

Le Petit Prince, d’après Antoine de Saint-Exupéry, mise en scène par François Ha Van, présenté dans le cadre du festival Off d’Avignon, du 6 au 29 juillet 2018, relâche les mardis, à 17 heures 25, au théâtre Arto. Durée : 1 heure 10.

Visuels : © Compagnie le Vélo volé

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à découvrir ici.

Avignon Off : « La quête du miel », un conte familial qui met tous nos sens en éveil
« Certaines n’avaient jamais vu la mer », Richard Brunel donne corps au rêve américain des japonaises au Festival d’Avignon
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *