Danse

Avec « Phasmes », Fanny Soriano nous embarque dans sa jungle jubilatoire aux Hivernales d’Avignon

Avec « Phasmes », Fanny Soriano nous embarque dans sa jungle jubilatoire aux Hivernales d’Avignon

13 juillet 2018 | PAR Amelie Blaustein Niddam

On (Y) danse aussi l’été, la proposition estivale du Centre de développement chorégraphique national d’Avignon, nous propose de commencer la journée avec le spectacle feel-good de la chorégraphe aubagnaise.

Tout commence très très fort, par un bruit de bêtes sauvages dans la forêt, dans la nuit noire. Puis une image complètement folle d’un corps à huit pattes. Nous mettons un moment, délicieux, à comprendre qu’ils sont deux et de formats très différents ! Elle, Voleak Ung, est toute petite, et lui, Vincent Brière, est immense. Ils viennent de l’univers du cirque et cela se sent dans des portés à l’humour vorace et dans des allégories animales clownesques.

Même si la musique est trop présente, ne venant qu’accompagner la proposition, on leur pardonne et l’on fond pour cette relecture de Laurel et Hardy version dansée. Au-delà du rire, Phasmes interroge, sans lourdeur, les rapports de force entre les garçons et les filles, à moins que ce ne soit entre les lions et les chats ! Les portés se transforment en jetés dans un geste physique dont la rapidité dit l’épuisement. Se relever, grimper sur les épaules de l’immense pour regarder le monde de tout en haut, voilà ce que nous raconte cette courte pièce absolument efficace.

Phasmes peut se voir dès 5/6 ans, un vrai tout public qui ne cède à aucune facilité. Ces deux-là doivent s’entendre et s’écouter sinon, la chute sera proche. Evidemment, Fanny Soriano s’amuse pour notre plus grand bonheur à inverser les rôles. Qui a dit que les petits n’avaient pas des épaules de géants ?

A voir jusqu’au 17 juillet à 10 heures, au CDCN d’Avignon, 18 rue Guillaume Puy.  Durée 30 mn.

Visuel : ©Tom Proneur

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à retrouver ici.

 

Infos pratiques

Festival en Othe
Urbaka
hivernales

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *