Danse

[Festival d’Avignon] « Coup fatal », Alain Platel en parfait chef d’orchestre

[Festival d’Avignon] « Coup fatal », Alain Platel en parfait chef d’orchestre

06 juillet 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Enfin… Enfin le Festival d’Avignon s’est ouvert. Il y aura eu une brève intervention sonore martelant « non merci », « on ne signe pas d’abord pour négocier après ». Le conflit des intermittents pèse toujours sur cette édition mais hier, 5 juillet, les trompettes de Bejart ont sonné dans un ciel sans nuage pour accueillir le spectacle chorégraphique et musical de Serge Kakudji, Rodriguez Vangama, Fabrizio Cassol et Alain Platel, Coup Fatal.

[rating=5]

Un plateau plein d’instruments, des rideaux de fils faits de douilles de balles, des sièges en plastique bleu. En une image, le spectacle est là : de la guerre, de la lutte, de la fête, du cheap qui a de la valeur.

Entrent les musiciens. Car, Coup Fatal se regarde et s’écoute. Entrent les musiciens donc, progressivement, Serge Kakudji (contre-ténor), Deb’s Bukaka (balafon), Cédrick Buya (percussions), Tister Ikomo (xylophone), Angou Ingutu (guitare basse), Bouton Kalanda (likembe), Silva Makengo (likembe), Bule Mpanya (choeurs), Jean-Marie Matoko (percussions), Erick Ngoya (likembe), Costa Pinto (guitare acoustique), 36 Seke (percussions), Russell Tshiebua (chœurs), Rodriguez Vangama (guitare électrique). L’image est incroyable. Il sont quatorze dans des costumes signés Dorine Demuynck  qui a  donné à cette troupe l’allure de La Fièvre du samedi soir. Les vestes sont cintrées, les bas de pantalons sont fort élargis, les coupes de cheveux sont théâtrales au possible : crêtes, tresses et décoloration de rigueur.

Ils nous diront « bonjour », car Coup Fatal est aussi un pur concert. Le son est d’abord kinois, porté par les likembes, il est rythmé, dansant, entraînant.  Un podium casse l’ambiance. Un homme seul y siège, tout en puissance. La dictature n’est pas loin mais le dictateur changera souvent, comme si la politique était une mascarade. Mais, Coup fatal est aussi – et pourquoi pas surtout – un spectacle de danse.

Le chorégraphe Alain Platel a coordonné les musiciens qui sont tous danseurs, comme nous le confiera le lendemain Serge Kakudji : « tous les congolais sont danseurs !, mais il a fallu canaliser, orchestrer ». Platel connaissait déjà Kakudji, ce contre-tenor de 23 ans était sur scène pour Pitiè, et avait été découvert quelques années auparavant par Fabrizio Cassol à Kinshasa.  La danse est là, extrêmement vibrante. Quatorze hommes puissants, dont le corps est tiré vers le bas dans un booty shake tourbillonnant. Les bassins se libèrent, les courbes ondulent, l’énergie est communicative.

Kinshasa, c’est bien la ville que nous ne quittons pas, guidés par une formule simple : tout comme les arias, la musique congolaise est polyphonique, il ne manquait qu’à organiser des fiançailles.

La musique traditionnelle, menée par la guitare de Rodriguez Vangama coiffé d’une casquette ultra bling-bling, pleine de clous dorés, opère à la perfection. Les quatorze dégagent une énergie généreuse dans une interaction folle avec le public, et par ce concert dansé, ce sont tous les symboles rattachés au pays qui sont transmis : l’amour, l’exclusion, le pouvoir… autant de thèmes déroulés devant nous.

N’en disons pas plus car pas mal de surprises vous attendent. Coup Fatal sera bientôt un disque, dont le groupe a déjà commencé l’enregistrement, mais en attendant il reste de la place, allez-y.

Tournée :
25-26 novembre 2014 à la Comédie de Valence
2-3 décembre 2014 au Théâtre Sortie Ouest de Béziers
12-13 décembre 2014 à l’Opéra de Lille
1-4 décembre 2015 au Théâtre National de Chaillot

Retrouvez tout le dossier Avignon de la rédaction.

Infos pratiques

Festival en Othe
Urbaka
festival_davignon

2 réflexions au sujet de « [Festival d’Avignon] « Coup fatal », Alain Platel en parfait chef d’orchestre »

Commentaire(s)

  • Les Franciliens pourront découvrir Coup Fatal lors de la prochaine saison, le 19 mai 2015, avant Chaillot.
    à suivre sur danseaujourdhui.fr, le site de référence des spectacles de danse.

    juillet 6, 2014 at 22 h 26 min
  • LECOMTE

    Votre tournée vous amène-t-elle à Bruxelles?
    J’aimerais tellement voir votre spectacle.
    Bonne route pour vous tous…. J.L.

    juillet 8, 2014 at 18 h 09 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *