Danse

Alice Ripoll « Mon travail englobe la danse contemporaine, le théâtre et les danses de rue de Rio »

Alice Ripoll « Mon travail englobe la danse contemporaine, le théâtre et les danses de rue de Rio »

04 mars 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Du 28 au 30 mars 2019, Alice Ripoll présente Suave, (pièce créée en 2014), dans la Grande Halle de la Villette, dans le cadre du Festival 100%. Elle nous parle de cette danse très virale !

D’où venez-vous ?
Je viens de Rio de Janeiro.

Le hip hop n’est plus confidentiel. La krumpeuse Nach, le collectif (LA)Horde le prouve. Quel est votre culture hip-hop ? Quelles sont les liens entre votre travail et les danses urbaines ?

Mon travail englobe la danse contemporaine, le théâtre et les danses de rue de Rio, comme les « passinho » et « dancinha ». Mais aussi d’autres danses populaires brésiliennes.

Suave a été créé en 2014, quel regard portez-vous sur cette pièce 5 ans plus tard ?

Suave a été crée en 2014. Ce fut une excellente expérience de reprendre cette pièce après la création de notre deuxième pièce, Cria. C’était très agréable de voir comment les interprètes ont grandi et la pièce est toujours très actuelle.

Quel est le sujet de Suave ?

Suave parle du « passinho », une danse urbaine née dans les favelas de Rio de Janeiro. Le passinho est dansé au son du funk et de la carioca, c’est une danse très agile avec un mouvement complexe des jambes. Elle comprend des éléments d’autres styles comme le break, le popping, le frevo, la samba, le kuduro et autres.

Cela concerne également la relation entre ces jeunes danseurs, leurs rêves, leurs difficultés, leur joie. La pièce tente de capter les émotions exprimées quand ils dansent passinho, comme l’urgence d’être en vie, les révoltes avec violence, la joie

Comment écrivez-vous ? Est-ce que vos danseurs sont partie prenante de vos créations ?

Au cours de ce processus, je leur ai donné de nombreuses leçons sur la danse contemporaine, la danse contact, le théâtre et sur ma manière de danser et créer. Après cela, ils ont beaucoup improvisé, en mélangeant toutes les nouvelles informations avec leurs propres techniques et leur propre expérience de la vie. Et certaines chorégraphies sont faites par moi, d’autres ensemble et d’autres par eux.

Visuel : La Villette

Infos pratiques

Autodrome Linas-Montlhéry
BNF-Site François-Mitterrand
Alexander Mora-Mir

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *