Cirque

« Machine de Cirque » : des gags drôles et improbables enflamment la Scala de Paris !

« Machine de Cirque » : des gags drôles et improbables enflamment la Scala de Paris !

21 octobre 2019 | PAR Chloé Coppalle

Cette semaine, la Scala ouvrait la programmation du spectacle Machine de Cirque ! L’occasion de découvrir, jusqu’au 3 novembre, une troupe totalement drôle, marquée par la complicité de ses cinq membres !

Machine de Cirque est une compagnie québécoise qui tourne dans le monde entier avec le spectacle du même nom. Sur scène, cinq artistes sont présents : Yohann Trépanier, Raphaël Dubé, Maxim Laurin, Ugo Dario, Frédéric Lebrasseur et Vincent Dubé, directeur du projet. Liés par l’amitié, ils ont décidé de créer ce spectacle justement pour pouvoir travailler ensemble. Cette complicité se retrouve au sein du spectacle. Après certains tours, notamment les plus difficiles, les garçons se regroupent, s’enlacent pour se féliciter et relancent le spectacle. Les artistes se soutiennent et cette énergie positive marque le déroulement de la soirée !

Les garçons jonglent, font des acrobaties, et maîtrisent à la perfection l’art de la chute, dans un ensemble rythmé par la batterie de Frédéric Lebrasseur ! Accompagnés par des jeux de percussions dont les instruments figurent dans l’architecture même de la machine, les artistes jouent en même temps qu’ils enchaînent les gags, dans un rythme dynamique captant toute l’attention du spectateur. Les gags courts sont ponctués par des numéros plus développés, déployant des registres particulièrement différents, dans lequel chacun a un temps pour réaliser des numéros allant avec sa propre technique. Par exemple, Vincent Dubé offre un des moments les plus poétiques du spectacles avec un numéro de roue Cyr. Le tour est difficile, mais pourtant il semble le réaliser avec une aisance déconcertante, se laissant porté par la roue elle-même. L’artiste semble faire danser l’objet dans un mouvement circulaire lyrique illuminé par une lumière rosée. Raphaël Dubé, quant à lui, propose un numéro construit sur la gradation, où il doit réaliser des tours sur un monocycle … qu’on lui amène de plus en plus haut ! Grâce à ces moments où chacun a un temps seul pour profiter de la scène, le public découvre mieux la spécificité de chaque artiste.

Mais les moments les plus drôles restent les numéros où les cinq garçons sont ensemble.  Une jeune femme est invitée à monter sur scène. Pour organiser la rencontre avec Ugo Dario, qui est venu la chercher, se sont les trois autres artistes qui lui servent de chaises et de table pour imiter un rendez-vous, devant la stupéfaction amusée de la jeune femme ! Le clou du spectacle est d’ailleurs un sketch collectif, où les acteurs jouent avec leur nudité, cachés derrière une serviette qu’ils s’amusent à tourner, à plier, ou à se passer de l’un à l’autre … sans jamais rien montrer ! Le suspens, soulevé par la portée comique de la situation, amuse autant les publics plus jeunes que les adultes. La scène amène à des situations délirantes lorsque les quatre garçons, rejoints par Frédéric Lebrasseur, se retrouvent dans des positions surréalistes dans lesquelles ils essayent de se sortir ! Le spectacle fut d’autant plus marqué par des chutes imprévues, accentuant le rythme des gags !

En somme, le spectacle présente une suite de gags improbables, toujours réalisés avec finesse ! Les cinq comédiens méritent leur succès, car après cinq ans de représentation partout dans le monde, la troupe est toujours en tournée, en France, mais aussi en Europe et à travers le monde ! Ils reviendront d’ailleurs le 7 décembre à Paris, à l’Olympia !

Visuel : Affiche spectacle Machine de Cirque, du 19 octobre au 3 novembre 2019, La Scala Paris
Photographies illustrant l’article : ©Loup-William Théberge

 

Les Rencontres d’Arles en 5 ouvrages phares (et un bonus)
5 bonnes raisons d’aller à Rotterdam
Chloé Coppalle

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *