Spectacles
A la Cité U, marionnettes, objets, idées, de quoi s’étonner

A la Cité U, marionnettes, objets, idées, de quoi s’étonner

10 mai 2014 | PAR Geoffrey Nabavian

En cheville avec le Mouffetard, lieu désormais consacré à l’art de la marionnette, le Théâtre de la Cité Internationale propose, encore ce soir et demain, une série de spectacles courts, dans le cadre d’un programme intitulé « Scènes ouvertes à l’insolite »… A voir : du tissu articulé, des ombres qui dansent avec des comédiens, un Peer Gynt avec automates ou une satire sociale tout en petits objets… Approchez, approchez ! on n’est pas là que pour rigoler. Des idées graves vont surgir…

Fromage de teteHier soir, à la Cité, on a pu voir la dernière de Fromage de tête, œuvre de 45 minutes proposée dans le cadre des « Scènes ouvertes à l’insolite ». Assez énigmatique sur le papier, le projet prenait, sur scène, une direction pas ordinaire : face à nous, un mur couleur de fromage, parsemé de fentes et d’encoches, par lesquelles une main faisait passer divers objets, du revolver à la chaise surplombée de miroirs ; devant, trois comédiens en pleine discussion ; à côté, une actrice-pianiste, et un tableau noir ; en guise de fil directeur, un écriteau lumineux : « Comment ça se passe dans la tête quand… ? ». Quand on doute ? quand on a une mauvaise pensée ? quand l’esprit est stimulé ?… La question sortie, les trois jeunes hommes se livraient à une rigolote tentative de matérialisation. Avec casque à ampoule, boîte de conserve changée en boîte à musique… Théâtre d’objet à thématique scientifique, Fromage de tête (fruit des efforts conjugués de deux compagnies, Les Ateliers du spectacle et le Groupe n+1) emportait le morceau.

D’autres surprises vous attendent encore, si vous vous rendez ce soir ou demain aux portes de Paris : Cœur cousu, du collectif Les Baltringues, brodant un scénario fait de marionnettes en tissu adapté du roman de Carole Martinez ; Talita Kum, des italiens de Riserva canini, confrontant une comédienne à une ombre bien décidée à danser une dernière fois avec elle ; un Peer Gynt monté par la compagnie Sans Soucis, dans lequel le héros d’Henrik Ibsen traverse un monde auquel il donne lui-même naissance, en manipulant des matériaux ; et Pom-Pom Girl, toute petite fable de la compagnie Zusvex, avec poupée, petite maison, gazon synthétique, bouteille de Coca… manipulées par une main désireuse de casser les illusions. Sans oublier un Apéro mathématiques, voyage dans la discipline en toute détente, et en présence de savants, et une Foire aux automates, où vous n’aurez qu’à placer un clou dans un chapeau pour assister à un numéro mécanique… De quoi rire ? De quoi réfléchir aussi… Méfiez-vous : avec les marionnettes actuelles, les questions surgissent quand on ne s’y attend pas ! Bon, on vous les a assez présentées, allez les découvrir !

Les Scènes ouvertes à l’insolite, jusqu’au 11 mai au Théâtre de la Cité Internationale, en collaboration avec Le Mouffetard, Théâtre des arts de la marionnette.

Visuel: Fromage de tête © Les Ateliers du spectacle

Infos pratiques

Théâtre Petit Hebertot
Le Zèbre
theatre_de_la_cite_internationale

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture