Musique
Rock the Pistes 2013-J 2 : Cali en véritable bête de scène !

Rock the Pistes 2013-J 2 : Cali en véritable bête de scène !

21 mars 2013 | PAR Juliette Hebbinckuys

C’est sous un grand soleil qu’a débuté cette deuxième journée de festival. Direction Champéry-Les Crosets (Suisse) pour assister à la prestation de Cali, chanteur pop folk qu’on ne présente plus. Après une bonne heure de pistes de ski de toutes les couleurs, nous voici sur le site du concert, aussi splendide que celui de la veille… Mais avec le beau temps en plus !

Et qui dit beau temps, dit bonne humeur. Les skieurs se sont donc retrouvés en masse dès 12h pour pouvoir pique-niquer face à la scène tout en profitant du soleil. La première partie, The Monkberry Moon Orchestra, ne restera pas dans les annales. Trop peu de chansons, et trop peu de présence scénique pour marquer les esprits, malheureusement. Même si leur musique n’est pas déplaisante, les genevois n’ont pas réussi à marquer le coup pour que leur prestation sorte véritablement du lot. Mais le challenge était d’autant plus dur qu’il s’agissait de passer juste avant Cali, pour qui de nombreux fans s’étaient déplacés. Et on peut dire que le spectacle était à la hauteur de leurs attentes !

Débutant seul en scène, le chanteur arrive avec sa guitare et son harmonica pour une entrée en matière plutôt calme. Il commence avec « L’amour fou », un peu mollement mais cela tient probablement au fait qu’avec sa petite veste il doit être frigorifié.  Puis les musiciens débarquent sur scène et déjà le rythme s’accélère : Cali choisit de continuer avec sa chanson très connue « Elle m’a dit », qui dès les premiers riffs de guitare enchante le public qui reprend en cœur les « Lalala lalalala lala ». Mais c’est en lâchant sa guitare que le chanteur, qui est maintenant libre de ses mouvements, se livre à une véritable interprétation théâtrale. « Bienvenue à Vernet les bains » seront ses premiers mots, en référence à son dernier album sorti en 2012. Enchainant les blagues, parfois pour ses musiciens, parfois pour les spectateurs, il aimerait qu’on saute mais avec les chaussures de ski ce n’est pas ce qu’il y a de plus évident. Pourtant l’ambiance est là, et le groupe semble s’être réchauffé puisque le batteur se retrouve déjà torse nu, tandis que les guitaristes n’ont qu’une simple chemise. Cali, à défaut de skier, choisira de surfer sur la foule ! Avec une prestance et une confiance impressionnantes, il se retrouve porté par des hommes afin de pouvoir chanter et se tenir debout en plein milieu du public, avant de se jeter sur les bras des skieurs qui s’étaient avancés pour l’amener jusqu’aux pistes de ski.

Retour sur scène pour enchaîner ses différents tubes : « L’amour est éternel », « Ce soir je te laisse partir », « Pensons à l’avenir », « Ma douleur », et tant d’autres… On réalise l’ampleur de la carrière de cet artiste de talent, qui reste pourtant très accessible. Rugissant parfois comme un tigre, miaulant comme un chat ou aboyant comme un chien, il ne se prend pas la tête et transmet son plaisir aux skieurs qui sont de plus en plus nombreux à s’arrêter pour l’écouter. Sur la chanson « Je m’en vais », il nous demande de nous mettre à poil, et une fan s’exécute ! Elle aura le droit à une dédicace spéciale, un « You rock » de la part d’un chanteur complètement rock n’roll. Il nous explique qu’il transmet à ses enfants l’amour de son métier quand il leur raconte que ses fans se déshabillent…. A la question de son titre « C’est quand le bonheur ? », la réponse est maintenant, bien sûr.  Après plus d’une heure de concert endiablé, il nous quitte sur une chanson lourde de sens : « Happy end ». Et c’est ainsi qu’après une véritable communion avec son public, il nous souhaite tout le meilleur : une happy fin de journée, un happy love, peut être même des happy children. Une chose est sûre, nous on aura vraiment vécu un happy concert !


visuel: (c) Juliette Hebbinckuys

Infos pratiques

Palais des Sports
Aéroport du Bourget
Dstxh-Sarah

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture