Pop / Rock

« Johnny » : l’album posthume en version symphonique

« Johnny » : l’album posthume en version symphonique

23 décembre 2019 | PAR Jean-Christophe Mary

 

 Simplement intitulé Johnny, ce cinquante deuxième album raisonne comme une carte postale que Johnny nous envoie de l’au-delà.

Ce nouvel album posthume contient douze standards enregistrés à Londres avec 70 musiciens du London Symphony Orchestra et 42 choristes de la London Voice. Émouvant dès le premier titre, « Que je t’aime », celui que l’on surnomme le « taulier » nous transporte grâce à son incroyable voix claire, pleine de puissance et sa présence animale que l’on sent ici rôder partout. La machine Hallyday s’élance tel un bolide à plein régime boosté par ce titre de Michel Berger, le magnifique « Diego », titre de customisé symphonique avec cette voix robuste qui s’envole haut dans les aigües, ces arrangements de violons qui subliment la mélodie. On remonte doucement la période des 70’s et des 80’s avec des titres fort «Quelque chose de Tennessee», « Sur ma vie», « L’envie » écrit par Jean-Jacques Goldman, «Vivre pour le meilleur», «Marie», «Le chanteur abandonné», le sublime «Requiem pour un fou» et « M’arrêter là ». Dans cet album à contre courant du bruit et de la fureur auquel Johnny nous a toujours habitué, on découvre des ballades qui réussissent à nous rendre nostalgiques. Comment rester de marbre à l’écoute de ce « Sang pour sang » composé par son fils David, titre qui vous tire forcément une larme, ou cette reprise d’Edith Piaf « Non je ne regrette rien » juste piano voix . Un titre en forme de clin d’œil qui conclue l’album comme un ultime salut de l’artiste. Au fil des écoutes et réécoutes, les yeux fermés, on se plaît à penser que ces douze titres vivants et plein d’énergie auraient fait des merveilles en live. « Johnny » est un album robuste, tantôt joyeux tantôt sombre qui trouvera sa place dans la copieuse discographie de Johnny Hallyday.

Jean-Christophe Mary

 

Titres :

Intro Que je t’aime

Que je t’aime       

Diégo, libre dans sa tête        

Quelque chose de Tennessee 

Sur ma vie 

L’envie

Sang pour sang

Vivre pour le meilleur   

Marie

Le chanteur abandonné

Requiem pour un fou    

M’arrêter là        

Non je ne regrette rien

Gagnez 5×2 places pour le concert de l’Orchestre national d’Île-de-France le 10 janvier à la Philharmonie
Stone Free, La Totale, Live At The Filmore : Merry Christmas & Happy Hendrix !
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *