Pop / Rock
[Interview] « Eldorado Music Festival est avant tout une invitation au voyage et à la découverte de nouveaux talents »

[Interview] « Eldorado Music Festival est avant tout une invitation au voyage et à la découverte de nouveaux talents »

16 septembre 2015 | PAR Bastien Stisi

Du 26 au 30 septembre aura lieu la 7e édition d’Eldorado Music Festival, qui investit une nouvelle fois le Café de la Danse par le biais d’une programmation désormais clairement orientée indie-rock après des premiers soubresauts folk-americana. Avec Fred Voirin, programmateur de la salle douillette du XIe arrondissement, retour sur la genèse et les perspectives d’un festival qui verra passer cette année, outre la dream pop traumatique de Youth Lagoon et l’indie folk délabrée d’Only Real, une soirée spéciale consacrée au label bordelais Animal Factory. Entretien.

De l’intérieur, quelle différence peut-on voir entre cette édition 2015 et la première édition de l’Eldorado Music Festival ?

Fred Voirin : Le festival a été créé en 2009 et présentait une programmation plutôt folk-americana à ses débuts. Depuis 2012, sa programmation a été volontairement réorientée vers un univers indie-rock plus affirmé, avec des groupes internationaux mais aussi Français.

La 7ème édition du festival ouvrira le samedi 26 septembre avec la pop transformiste des américains de YOUTH LAGOON et l’excellente pop acidulée d’ARIEL ARIEL, jeune projet pop garanti anti-déprime ! Ensuite, nous accueillerons le nouveau groupe de JIM JONES qui prône un blues-rock fiévreux, le surf-rock totalement déglingué des Londoniens d’ONLY REAL et une carte blanche au label bordelais ANIMAL FACTORY avec notamment le retour motoculté des HOUSSE DE RACKET, le nouveau live de BOTIBOL et une création exclusive pour Eldorado de la part de PETIT FANTOME.

A noter également que la grande nouveauté de cette rentrée au Café de la Danse sera une nouvelle configuration de salle en tout debout avec une fosse adaptée aux concerts de rock !

Pourquoi cette référence à l’Eldorado, qui est pourtant localisée en Amérique du Sud ?

F. V. : Eldorado Music Festival est avant tout une invitation au voyage, à l’évasion et à la découverte de nouveaux talents. Lorsqu’on est à la recherche de l’Eldorado, on cherche des pépites. Pour nous, il s’agit de trouver les pépites musicales du moment. C’est un état d’esprit, un choix de ne pas avoir des têtes d’affiches évidentes. On reste des découvreurs de talents, on veut soutenir les jeunes groupes et les faire découvrir au public. Avec un peu de recul sur les éditions précédentes, on peut se rappeler quelques belles émotions : GRAHAM COXON (le guitariste de BLUR) tout sourire qui a fait slammé par 3 fois le public sur les gradins, DEPORTIVO qui ont fêté leurs 10 ans de carrière dans une véritable marée humaine, GUILLAUME MARRIETTA des FEELING OF LOVE en plein solo bouillant porté par la foule, l’émergence de JESSICA93, WALL OF DEATH, ROPOPOROSE…Y’a eu pas mal de litres de sueur versés sur scène, par le public et en coulisse. C’est touchant.

Comment pense-t-on la programmation à l’Eldorado Music Festival ?

F. V. : La programmation d’Eldo se prépare bien en amont en fonction des différents coups de cœur et opportunités musicales qui se présentent. L’année dernière, par exemple, j’avais booké notre headliner (TUXEDOMOON) dès le mois de février.

Cette année, nous avions envie de remettre en avant un label français emblématique de la scène indie-rock. En 2014, une soirée était dédiée au label BORN BAD avec MAGNETIX+THE FEELING OF LOVE+VIOLENCE CONJUGALE. Cette année, nous renouvelons l’expérience avec une carte blanche au label bordelais ANIMAL FACTORY en guise de clôture de l’édition 2015 (HOUSSE DE RACKET+BOTIBOL+PETIT FANTOME, 30 septembre).

Quels artistes êtes-vous particulièrement fiers d’avoir programmé cette année ? (merci de ne pas répondre « nous sommes fiers de tous nos artistes ! »)

F. V. : La présence des américains de YOUTH LAGOON est un joli cadeau, leur nouvel album est vraiment superbe. Après être passés avec brio au Pitchfork Music Festival en 2013, c’est vraiment un plaisir de les accueillir au Café de la Danse. Nous sommes aussi particulièrement fiers d’accueillir les Londoniens d’ONLY REAL, sorte de Mac Demarco encore plus laidback et déjantés. Ils joueront après le surf-rock des Parisiano-Corses de CASABLANCA DRIVERS. Les deux groupes se connaissent déjà et tout ça présage des grands moments de rigolade ! Et je suis aussi impatient de voir le nouveau live des HOUSSE DE RACKET.

Septembre 2016, Café de la Danse. 8e édition de l’Eldorado Music Festival ?

F. V. : Oui ! En attendant vous pouvez retrouver toute la programmation & les infos ici et RDV dès le 26 septembre pour 4 soirs fortement chargés en émotions !

Visuel : (c) DR

Infos pratiques

Association Arsène
Studio Théâtre (STS)
Café de la Danse

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *