Musique

Live report : We Were Evergreen & Stoned Popes au Nouveau Casino (16/04/2011)

Live report : We Were Evergreen & Stoned Popes au Nouveau Casino (16/04/2011)

18 avril 2011 | PAR Lea Iribarnegaray

Comme nous vous l’avions annoncé, le Nouveau Casino recevait We Were Evergreen et Stoned Popes le samedi 16 avril. Dans une salle pleine à craquer, les deux groupes ont su réveiller les foules et faire accepter un style bien à eux.

La soirée commence avec les We Were Evergreen. Quelques fleurs en plastique décorent l’arrière de la scène. Ambiance naïve et colorée donc, à l’image du groupe. Tout comme leur clip Penguins & Moonboots, les trois artistes sont joyeusement fous, aériens et rigolards. Avec légèreté, ils jouent de leurs instruments atypiques, un xylophone et un ukulélé s’associant à la bonne humeur générale.

De façon crescendo, leur performance traverse des chansons pop et sympathiques pour se terminer sur des sons presque électro, le sampler étant de plus en plus présent. Si le concert s’achève avec le sourire aux lèvres, les We Were Evergreen n’ont pas non plus réussi à faire exploser l’applaudimètre. On sent que les trois jeunes musiciens-chanteurs ont encore à progresser pour s’imposer réellement sur scène.

Une heure plus tard, débarquent les Stoned Popes, six hommes en délire et une jeune femme quelque peu effacée. Geff, le chanteur leader, met le feu aux poudres. Son timbre de voix, presque pincé, fait chavirer les oreilles. Tous proposent une musique riche et variée, changeant très souvent d’instrument, entre pop et douceur. Passant du ska au reggae, du rap au folk, ils sont frais et entrainants.

Avec beaucoup d’humour, ils mettent en scène la culpabilité du trader Jérome Kerviel puis se permettent une reprise d’un « jeune artiste qui débute », I Want You de Bob Dylan. Le public est aux anges, participe au « Clap Your Hands Say Yeah », joue les groupies.

Après deux rappels déjà, les Stoned Popes invitent les We Were Evergreen à monter de nouveau sur scène. Ils interprètent tous ensemble deux chansons très rythmées. Le melting pot fonctionne, le bazar est à son comble, la foule en redemande.

(c) Léa Iribarnegaray – We Were Evergreen & Stoned Popes ensemble sur scène

Les Professionnelles opèrent chez Moune, vendredi 22 avril
Nicolas Bedos écrit le texte d’ouverture du 64e festival de Cannes pour Mélanie Laurent
Lea Iribarnegaray

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *