Musique

Live Report : RATATAT fait sensation à l’Olympia (25/04/2011)

Live Report : RATATAT fait sensation à l’Olympia (25/04/2011)

27 avril 2011 | PAR Anais Tridon

Comme nous l’avions annoncé, la scène prestigieuse de l’Olympia accueillait l’original duo new yorkais RATATAT ce lundi 25 avril. Les deux membres ont livré un concert exceptionnel et ont réussi à faire vibrer les foules du début à la fin.

La soirée commence avec en première partie, le groupe Tahiti Boy & the Palmtree Family, un son pop rock psychédélique ayant pour influences les Beatles et les Beach Boys. Avec une belle énergie, des mélodies légères et poétiques, les cinq membres ont amené une ambiance sympathique dans la salle et ont su plaire aux fans de Ratatat.

Puis, après de longues minutes d’attente, les Ratatat : Even Mast et Mike Stroud (et leurs cheveux longs), font leur entrée sur la scène de l’Olympia. Et quelle entrée !

Ce que l’on remarque en premier c’est le dispositif visuel impressionnant qui accompagne les RATATAT : écran géant, fumée, jeu de lumières… La première chanson retentit : « Bob Ghandi », le son monte en puissance. Les artistes s’avancent vers le public, brandissent leur guitare électrique et leur basse, qui forment une parfaite harmonie. Un feu d’artifice est projeté sur l’écran derrière eux et c’est à partir de ce moment précis que l’hystérie générale prend place !

Le principe du groupe est de jouer sur un fond sonore déjà installé (les instruments non présents sur la scène) et d’ajouter leur touche personnelle : synthés, guitare électrique, basse… etc.

Les deux musiciens déploient une énergie incroyable, agitent leurs cheveux, sautent sur la scène, le tout dans une ambiance folle.

Pour ajouter à l’originalité du décor, des hologrammes vidéos (principe du relief) étaient projetés sur deux grands panneaux de plexiglas à gauche et à droite de la scène, représentant selon les chansons : les emblématiques perroquets de Ratatat, des violonistes déguisés, des africaines qui dansent… Le résultat est très impressionnant puisque les hologrammes sont parfaitement synchronisés sur la musique. Beaucoup d’humour et de décalage dans le choix des projections sur l’écran géant : extraits du film Terminator, perroquets dupliqués, père noël ou membres du groupe d’ABBA déformés, chaque effet est très travaillé et en parfait accord avec l’ambiance du groupe.

La playlist choisie a su ravir les fans, les RATATAT ont joué des titres phares comme « Loud Pipes », « Gettysburg », « Wild Cat » ou « Party With Children », et d’autres sons moins connus de leur dernier album, tout aussi bons!

C’est avec le célèbre titre « Seventeen Years » que le concert atteint son paroxysme, le public fredonnant la mélodie du début à la fin de la chanson dans une ambiance déchainée.

C’est donc un public conquis qui ressort de ce magnifique concert de RATATAT. Les deux membres,  sont de véritables musiciens et ont su partager sympathie et énergie avec la foule en proposant des sons entrainants, oniriques et puissants, le tout entouré d’effets visuels très originaux.

Paimpol 2011 : Sinéad O’connor jouera au festival
Festival Django Reinhardt du 22 au 26 juin
Anais Tridon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *