Jazz

Le jazz-funk de Jay Step pose son groove sur le New Morning

Le jazz-funk de Jay Step pose son groove sur le New Morning

08 octobre 2018 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Il y a des dimanches soir plus moroses que d’autres. Et il y a ceux où le collectif français Jay-Step décide de faire la fête, de faire déborder la scène. Pas encore d’album, mais un jazz fusion à suivre de très près

Au New Morning hier soir, il est 22H, et ils sont légion. Allons-y, ce sera fait : Sébastien Le bon à la Batterie, Timon Nicolas à la Trompette & flûte, Youssef « delicyus » aux Percussions, Antonin Dureuil au Trombone, Julien Dubois Du Bellay au Saxophone alto, Pierre Pierau au Saxophone ténor, Antoine Vidal à la Basse, Nicolas Derand aux Claviers et DJ Junkaz Lou aux Scratch et beats. Voilà l’équipe de base.  Mais le groupe à le sens de l’accueil. Alors, ce soir, on entendra la voix très soul de Milena Fattah et celle du pionnier du rap français EJM. Entre autres.

Une grosse machine donc et pourtant, nous sommes loin de l’esprit fanfare ici. Les unissons sont chics et n’écrasent personne. Les lignes de basse très justes sont appuyées par le Dj ( brillant) et le duo de percussionniste-batteur qui, planqués au fond, donnent un rythme plus arrondi aux cuivres qui auraient pu avoir la tentation du trop.

Ils ont un plaisir fou à jouer et à partager. Lorsqu’ils invitent le saxophoniste soprano Maciek Lassere, les grandes heures de Saint Germain ne sont pas loin. Jay Step ne choisit pas entre jazz, funk, electro. Tant que ça groove, ça va. Et du côté du public, on se balance et on danse jusqu’au final, plein tube où s’ajoutent Martin Gilloire et François Faure pour une explosion de cuivres sur un morceau au titre clair : WWFD (We Want a Funky Dance Party).

Une superbe découverte, à suivre sur leur page facebook en attendant un ep, un album, et d’autres dates. On ne doute pas que Jay Step deviendra vite un incontournable des grands rendez-vous jazz.

Visuel ©ABN

Agenda culturel de la semaine du 8 octobre 2018
Les bonnes pistes culture, bien-être et découvertes
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. amelie@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *