Musique
[Interview] « Les soirées Livre Unplugged : mettre en scène le portrait musical de grandes icônes du rock ou du jazz »

[Interview] « Les soirées Livre Unplugged : mettre en scène le portrait musical de grandes icônes du rock ou du jazz »

12 mai 2014 | PAR Bastien Stisi

Depuis septembre 2012 et une première soirée consacrée à Jimi Hendrix au Pop In, Pierre Krause (responsable éditorial de Babelio) et Lauren Malka (rédactrice en chef du webzine littéraire MyBOOX) célèbrent les grandes icônes de la musique internationale (de Bowie à Gainsbourg, de Reinhardt à Bashung) par le biais des soirées Livre Unplugged, soirées littéraires et musicales, désormais organisées du côté de Ménilmontant et de la Bellevilloise Avec les deux fondateurs et organisateurs d’événements à l’audience ascendante, retour sur la genèse et les ambitions d’un projet sur le point de mettre en avant ce mercredi la carrière chevelue et abondante de Michel Polnareff…

michel-polnareff-afficheQuand et comment est née l’idée des soirées Livre Unplugged ?

Pierre Krause : De mon côté, il y a eu à l’origine de cette idée une soirée au Pop In que j’avais organisée avec la blogueuse Magali Conéjéro autour d’un livre du rock-critic Jérôme Soligny. Lauren Malka a assisté à la soirée et a trouvé dommage qu’elle ne soit pas entrecoupée de chansons reprenant les différents artistes évoqués par Soligny. C’est en débriefant autour de cette rencontre que l’idée des soirées Livre Unplugged est née ! Mettre en scène le portrait musical de grandes icônes du rock ou du jazz par les reprises d’un musicien et les récits d’un biographe.

Lauren Malka : Le Pop In a accueilli les premiers événements, puis quelques autres bars. Mais c’est à la Bellevilloise que les soirées Livre Unplugged ont vraiment commencé à se sentir chez elles. Pour moi, c’était aussi une façon de recréer une ambiance de dîner-spectacle comme j’ai pu en voir à Chicago et comme je n’en ai jamais retrouvée à Paris. Ces soirées où l’on écoute de la bonne musique ou des histoires tout en dînant dans une ambiance cabaret à l’américaine. La Bellevilloise s’y prête particulièrement bien.

David Bowie, Bob Dylan, Serge Gainsbourg, Alain Bashung, Nina Simone…comment sélectionnez-vous les artistes présentés au cours des soirées Livre Unplugged ?

L.M. : L’idée de départ consiste à écouter des anecdotes sur les artistes que nous aimons et qui correspondent aux lieux où nous organisons les soirées – le Pop In, au départ, puis la Bellevilloise. Comme je suis journaliste, j’ai d’abord eu le réflexe de chercher essentiellement des musiciens liés à l’actualité. La soirée sur Neil Young (avec Olivier Nuc au micro et à la guitare et David Scrima au chant) a par exemple été organisée à la veille de sa venue à Paris. De même pour la soirée Django Reinhardt (avec le groupe Monsieur Jacquet et le biographe Alexis Salatko) qui a eu lieu au moment des 60 ans de la mort du guitariste. Aujourd’hui, nous sommes moins à cheval sur les commémorations et je pense que l’idée de s’éloigner de cette temporalité médiatique fait du bien à tout le monde !

P. K. : J’ai pour ma part une fascination absolue pour des artistes comme Bob Dylan, Leonard Cohen ou Neil Young. Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur eux mais les ventes importantes de leurs autobiographies comme de leurs derniers disques ou des biographies qui leur sont consacrées montrent qu’il y a un intérêt toujours renouvelé du public pour leurs vies et leurs œuvres. Il ne s’agit pas simplement d’écouter leurs chansons mais d’en apprendre aussi un peu plus sur la façon dont elles ont été créées et sur la vie de ces artistes. Écouter « When the ShipComes In » de Bob Dylan interprétée par David Scrima et entendre le journaliste Vincent Brunner nous raconter comment elle a été écrite – Bob Dylan venait d’être jeté dehors d’un hôtel à cause de son apparence de vagabond ; il a transformé sa colère en une chanson aux accents bibliques évoquant notamment la traversée de la mer Rouge – cela n’a pas de prix.

Quel est précisément le rôle des intervenants, journalistes ou écrivains, invités à participer aux soirées ?

L.M. : Ce sont des conteurs, ils racontent au public de quelle manière telle ou telle chanson est née sous la plume d’un musicien, dans quel état d’esprit il était au moment de l’écrire et quel sera le rôle de ce morceau dans son cheminement.Pour donner un exemple(peut-être un peu fleur bleue mais pas tant que ça !), je n’écoute plus la chanson « Sara » de Bob Dylan de la même manière depuis que je sais que Sara Dylan, l’ex-femme du chanteur, était en larmes dans le studio le jour où il l’a enregistrée ; et depuis que je connais la suite hyper-conflictuelle de leur histoire.De même, savoir que Django Reinhardt ne savait ni lire ni écrire, et encore moins déchiffrer une partition de musique donne une nouvelle dimension à ses morceaux.

La plupart des soirées Livre Unplugged se sont jusqu’ici déroulées à La Bellevilloise… Y a-t-il une volonté d’aller, dans un futur proche ou lointain, au-delà du format proposé aujourd’hui ?

L.M. : Les soirées sont nées au Pop In mais ont rapidement déménagé à la Bellevilloise et c’est dans ce lieu qu’elles ont commencé à ressembler à ce nous avions imaginé au départ. Le lieu est magnifique, l’entrée est libre et les gens peuvent discuter entre eux, boire un verre, manger un morceau tout en écoutant la musique, en attrapant au vol quelques anecdotes racontées par le biographe.

Mais, nous n’avons pas de contrat d’exclusivité avec la Bellevilloise et nos soirées Livre Unplugged seront ponctuellement amenées à se dégourdir les jambes dans d’autres lieux (pas trop longtemps car la Bellevilloise leur manquera vite !). Nous prévoyons par exemple d’organiser une soirée autour de Kurt Cobain dans un bar plus adapté au personnage. On annoncera très bientôt lequel.

Un mot sur la prochaine Livre Unplugged, qui mettra Michel Polnareff au centre des débats ?

P.K. : Michel Polnareff a aujourd’hui une aura incroyable : il est aussi bien apprécié par les nostalgiques de la musique yéyé que par les amateurs de rock qui citent à loisir la présence de Jimmy Page sur la chanson « La Poupée qui fait non ». Pour le biographe, notre choix s’est naturellement porté vers le journaliste et écrivain Jérôme Soligny, d’abord parce qu’il avait manifesté son envie d’évoquer Polnareff pour nos soirées.Mais aussi parce que, plus jeune, je lisais avec émerveillement ses articles dans Rock & Folk sur Alice Cooper et David Bowie. Il a récemment écrit un très beau papier sur Polnareff que je recommande aussi bien aux fans qu’aux curieux.

L. M. : Côté musique, qui d’autre que David Scrima pour affronter, non seulement par la monture de ses lunettes mais aussi par sa maîtrise de la voix et des aigus, ce monument de la chanson française ! Les habitués de nos soirées connaissent bien David Scrima. Les autres vont découvrir un excellent chanteur ainsi qu’un dessinateur hors pair : certains de ses dessins représentant Polnareff seront projetés sur l’écran de la Bellevilloise.

Infos sur les prochaines dates : Polnareff le 14 mai (Soligny, Scrima) ; Noir Désir le 28 juin (Marc Besse, Pierre Mikaïloff et David Scrima) ; Bob Marley le 20 août.

A venir : Kurt Cobain, Louis Armstrong, Daniel Darc, Lou Reed…

Visuel : (c) Atelier Réel

Infos pratiques

Manufacture Chanson
Ze Art Galerie
labellevilloise

2 thoughts on “[Interview] « Les soirées Livre Unplugged : mettre en scène le portrait musical de grandes icônes du rock ou du jazz »”

Commentaire(s)

  • françoise best

    dommage, vraiment dommage que mon éloignement géographique empêche ma présence physique à ces soirées auxquelles, pourtant, j’assiste par la pensée.
    Félicitations pour votre travail récompensé par tant de succès.
    Françoise

    mai 14, 2014 at 11 h 58 min
  • Le provost

    J’espère bien profiter à nouveau de ces soirées en septembre. Le lieu est magnifique et le choix des intervenant toujours intéressant Un pur moment de détente.

    juin 24, 2014 at 18 h 42 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture