Livres

Livres jeunesse : Un secret de John Burningham et Moi, le loup et les vacances avec pépé de Delphine Perret

02 décembre 2010 | PAR Sonia Dechamps

A l’occasion du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil : deux conseils de lecture tous les jours. Aujourd’hui, un très bel album pour les enfants à partir de 3-4 ans, et une bande-dessinée déjantée (à partir de 6-7 ans)

Mais que font les chats la nuit pour être si fatigués qu’ils doivent dormir toute la journée ? C’est la question que se pose Marie-Hélène, à regarder Malcolm – son chat – en boule sur le canapé. La réponse, le lecteur la trouve dans le titre de ce très bel album de John Burningham, à savoir : « C’est un secret. » Un secret que seuls les enfants peuvent partager.
Un soir, alors que la maison est endormie, Marie Hélène surprend Malcolm, veste rouge sur le dos, chapeau vert à plume sur la tête, paré pour faire la fête. La fillette insiste pour le suivre. Le chat accepte, à condition qu’elle se déguise et rapetisse, pas question de – trop – se faire remarquer. Les voilà donc partis pour faire la fête sur les toits, avec tout un tas d’autres chats… parmi lesquels : la reine des chats. Rien que ça !
L’histoire est plutôt bien imaginée et racontée. Les illustrations vraiment intéressantes. Ce ne sont pas ces dessins bien lisses où les contours sont nets, froids, où rien ne dépasse. Bien au contraire, les traits semblent parfois incertains, les couleurs – John Burningham utilise la peinture – débordent… Et finalement, ce dessin un peu « enfantin » sous certains aspects, contribue au charme de l’album ; de même que les couleurs utilisées. De ce point de vue, le jeu des contrastes est intéressant à observer. Alors que les premiers dessins sont assez épurés, il y énormément de couleurs dans les illustrations mettant en scène la vie nocturne des chats, la fête sur les toits. Tout l’espace est alors occupé, et de ces dessins là se dégage une grande intensité. De quoi ravir les enfants à partir de 3-4 ans… et aussi leurs parents.

Autre coup de cœur, pour un public un peu plus âgé, à partir de 6-7 ans, « Moi le loup et les vacances avec Pépé » de Delphine Perret.
« Moi », c’est le narrateur, un petit garçon qui a un drôle d’animal de compagnie : un loup, qui habite dans son placard. Un loup, mais pas un danger pour autant, et d’ailleurs son nom – Bernard – n’est pas de nature à faire frémir dans les chaumières. Rien à craindre donc, puisque ce loup est végétarien enfin… « végétarien sauf boites » selon ses propres termes, c’est-à-dire un végétarien qui mange bien du pâté ou encore des sardines de temps à autre.
Le graphisme est très simple, quelques coups de crayon noir mais il n’en faut parfois pas plus pour être percutant. « Moi le loup et les vacances avec Pépé » en est le parfait exemple.
L’album, sous forme de BD, se divise en plusieurs scénettes – sortes de sketchs dessinés – qui mises bout à bout forment une histoire rigolote et attendrissante, qui n’oublie pas d’être intelligente.
Le petit garçon part donc en vacances avec son papy et lui demande s’il peut emmener un animal de compagnie. « Un cochon d’inde ? » s’interroge le grand-père. « Plus gros » lui répond le petit garçon. « Un chat, un lapin, un hamster géant, un poisson rouge obèse ? » Le grand père aurait pensé à tout sauf à un loup. Il l’accepte pourtant dans sa voiture sans la moindre objection. Et les voilà donc tous les trois sur la route des vacances, et s’il s’agit là d’un loup très susceptible, qui n’aime pas qu’on le confonde avec un chien : « C’est le grand méchant loup quand même quoi ! », il doit tout de même accepter de se faire passer la laisse au cou quand arrive l’heure de s’arrêter pour acheter des sandwiches sur une aire d’autoroute…

C’est rythmé, drôle, sans être niais, même plutôt déjanté. Un plaisir.

« C’est un secret » de John Burningham chez Kaleidoscope
« Moi le loup et les vacances avec Pépé » de Delphine Perret chez Thierry Magnier

Gagnez 2X2 places pour le concert des Jolly Boys, le 6 décembre à la Maroquinerie
L’étranger: film de gangsters ou parodie?
Sonia Dechamps

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *