Essais

« Moi président des couacs », la leçon de com’ de Joël Amar&Ziad Gebran

« Moi président des couacs », la leçon de com’ de Joël Amar&Ziad Gebran

09 novembre 2016 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Joël Amar dirige SEN-SO depuis 2006, un cabinet de communication et l’année dernière le communicant a fondé un magazine en ligne, Mediapicking. Parmi les auteurs, on compte Ziad Gebran. Eux deux sont désormais les auteurs de Moi, président des couacs, une étrange analyse à lire au lendemain de la victoire de Trump qui prouve de façon glaçante que seule la forme fait foi.

Que restera-t-il du mandat de François Hollande ? Amar et Gebran le prouvent en neuf chapitres assassins : ses « couacs ». Quelque que soit l’angle d’attaque, les deux auteurs ne peuvent pas le sauver des eaux. L’analyse prouve bien que nous sommes dans l’ère du pire car avec Moi président des couacs il n’est pas question d’analyser les progrès sociaux  survenus en cinq ans, comme L’IVG gratuite pour toutes les femmes ou le Mariage gay. Non, et ils ont raison car lorsque l’on pense à l’ex premier secrétaire du PS la première image est celle de la pluie. Qu’a dit le président le 25 août 2014 sur l’Ile de Sein ? Il « prononce sous des trombes d’eau , un discours en hommage à la résistance contre les nazis. « Hollande prend l’eau sur l’île de Sein », « François Hollande essuie un déluge de moqueries pour son discours sous la pluie »…. L’occasion est trop belle, les journalistes la saisissent pour rivaliser de titres ironiques autour de la pluie. L’opposition s’en mêle. Le déluge fait naufrage pour le président. »

La force de cet essai concis et bien pensé est d’avoir tenu son angle. Ne parler que des bourdes pour expliquer justement qu’à l’heure de la surexposition médiatique, ce n’est pas un détail, c’est ce qui fait force de loi. Moi président des couacs montre également les maladresses du PS, nid de crabes où les ennemis se ramassent à la pelle. Sur la question des « Surnoms » on apprend « Ils ont pour auteurs respectivement Arnaud Montebourg et Laurent Fabius. Deux ex-ministres de celui qu’ils nomment « Guillaume le conquérant » ou « Flamby »?

Loin de faire rire, l’essai prouve que quel que soient le moment et le sujet, Hollande a foiré sa communication au point que cela devienne le centre de préoccupation de son mandat. Dans une structure simple d’argument illustré, le livre se lit comme un lexique. On entre par un mot qui nous entraîne sur un acte politique au cours duquel un couac a surgi. Sur le « Mariage » par exemple les auteurs montrent bien comment le ver est dans fruit dès la campagne. Avec une proposition molle « J’ouvrirai le droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels ». Avec une mise en acte qui arrive avec retard et qui ne traite pas la question de la PMA, Hollande a pris la foudre des deux côtés. Et c’est ici que l’on comprend ce que « communication » veut dire, ce n’est pas juste une question de représentation. La communication est peut être de la forme mais qui témoigne d’un fond malheureusement boueux.

A lire.

Joël Amar et Ziad Gebran, Moi président des couacs, Editions Kawa, 21, 95€. Achat en ligne.

A l’occasion de la sortie du livre « Moi, Président des couacs »Joël AmarZiad Gebran, co-auteurs du livre, et Robert Zarader, Président de Equancy & Co, répondront à cette question, à l’invitation des Editions Kawa et des PUF.

 

La conférence-débat sera animée par Eric Halimi, Rédacteur en Chef de RFM.

 

Elle aura lieu le mercredi 9 novembre 2016 à 18h30 à la librairie des PUF, 60 rue Monsieur Le Prince, Paris 6ème. Elle sera suivie d’un verre et d’une séance de signatures.

Visuel : DR

U2 40 ans de Rock et iNNOCENCE + eXPERIENCE Live
Trump président : Quelles conséquences pour la culture occidentale ?
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *