Le chanteur d’opéra

Le chanteur d’opéra

14 octobre 2015 | PAR Weidmann-Charlotte

REPRISE

Mise en scène et décor : Frédéric Jessua
Avec Jean-Claude Bonnifait, Léonard Bourgeois-Tacquet, Matthieu Dessertine, Elsa Grzeszczak, Frédéric Jessua, Lou Joubert & Julia Leblanc-Lacoste ou Moïra Dalant
Lumière : Marinette Buchy

Le spectacle bénéficie du programme « 90m2 créatif » (La Loge – le Centquatre-Paris)

Les mésaventures d’un chanteur d’opéra wagnérien entre deux dates de tournées qui n’arrive pas à quitter sa chambre d’hôtel. Ou comment parler d’amour avec les jeunes filles, discuter de la place de l’artiste dans le monde avec un compositeur raté et se débarrasser d’une femme mariée. Composée par Frank Wedekind en 1897, l’auteur allemand controversé de « Lulu » et de  » L’éveil du printemps  » cette pièce courte utilise pour mieux les pervertir les codes du théâtre bourgeois en vogue à la fin du 19ème siècle dans le but de déstabiliser, choquer et bien sûr divertir le spectateur.  » Nous, les artistes, nous sommes un article de luxe pour la bourgeoisie, qu’on se dispute aux enchères. L’intérêt se fixe sur notre vie privée de façon aussi convulsive que sur nos prestations. Chacun de nos souffles appartient au public, et parce que nous nous produisons pour de l’argent, on ne sait jamais si on doit nous encenser ou nous mépriser.  » Frank Wedekind in Le Chanteur d’Opéra

La loi des prodiges (ou la réforme goutard)
Une saison en enfer
Weidmann-Charlotte