J’ai trop peur

19 août 2017 | PAR scene_watteau

texte et mise en scène David Lescot

L’entrée en 6e : l’horreur absolue ! De quoi gâcher les vacances de notre héros de dix ans et demi. Cette chronique hilarante sur une très sérieuse affaire enfantine fait la part belle au langage. Sur scène, trois comédiennes survoltées jouent tous les rôles. Un spectacle alerte, pétillant et facétieux.

Dans « J’ai trop peur », l’auteur et metteur en scène David Lescot se glisse avec une aisance déconcertante dans la tête d’un gamin de dix ans et demi, d’un adolescent de quatorze ans et d’une fillette de deux ans. Au départ, il y a la peur de l’inconnu, ce grand saut dans le vide que constitue l’entrée au collège. « Trouillomètre » à zéro, les paroles rassurantes des adultes glissent sur notre jeune héros comme la pluie sur le duvet du canard. Celles, anxiogènes, du plus grand provoquent attrait et répulsion. Et puis il y a aussi les mots brinquebalants et pleins de bon sens de la petite soeur…
Les trois comédiennes réunies par David Lescot incarnent avec maestria ces trois personnages. Montées sur des ressorts, toujours en alerte, elles jouent, dans tous les sens du terme, à la perfection cette partition riche en rebondissements intérieurs. Les répliques fusent, les corps disparaissent dans des chausse-trappes pour réapparaître, se métamorphosent en un clin d’oeil, roulent aussi bien des mécaniques qu’ils s’effondrent selon l’humeur de leur personnage. Voilà un spectacle trépidant qui fait mouche auprès des petits et grands !

mercredi 11 avril à 15h
vendredi 13 avril à 19h

tout public, dès 7 ans

Lectures de salut public : Xénophon, L’anabase
Mimo sur les traces des dinosaures, dans les pas du dessinateur Mazan
scene_watteau

A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture