Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières

Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières

16 juin 2014 | PAR DUPRAT-BEATRICE

Théâtre – Festival les Musiques

Conception et mise en scène Benjamin Dupé
En allant au-delà du titre provocateur que Pascal Quignard a donné à son ouvrage, La Haine de la musique, le compositeur Benjamin Dupé propose « un jeu » jubilatoire, émouvant et drôle entre
paroles et musique, un moment décalé pour questionner
l’écoute des notes et des mots, intimement mêlés
pour résonner et réjouir.

La musique envahit notre quotidien, elle est devenue obsédante, imposée dans les lieux publics, reléguée en fond sonore de nos vies trépidantes. Elle a aussi accompagné les barbaries les plus épouvantables. Le temps d’une musique rare, donc séduisante et bouleversante, semble appartenir au passé. Mais cela ne doit pas condamner la musique à n’être que cette caricature d’elle-même. En convoquant un quatuor à cordes et un comédien sur un plateau, en composant une musique qui sera profondément traversée par la parole, Benjamin Dupé veut faire résonner cet accord possible pour qu’une écoute nouvelle, des sons, des mots et des silences, puisse être vécue par des spectateurs-auditeurs.

Théâtre National de La Criée – grand théâtre
30 quai rive neuve
13007 Marseille

5 mai à 21h

Empty Moves (part I,II & III)
Uberbacken
DUPRAT-BEATRICE
Soutenez Toute La Culture