Gregory Buchert / Les six premiers jours il ne fit rien. Le septième, il se reposa.

Gregory Buchert / Les six premiers jours il ne fit rien. Le septième, il se reposa.

16 octobre 2015 | PAR Crabtree-Amanda

Vernissage le mardi 03 novembre 2015 à 18h

Dans le cadre de Watch This Space, biennale dédiée à la jeune création, artconnexion invite Gregory Buchert pour le premier volet d’une exposition qui se poursuivra à CENTRALE for contemporary art, Bruxelles. À partir de travaux antérieurs, augmentés de nouvelles créations vidéos et performances, l’exposition Les six premiers jours il ne fit rien aborde une de ses préoccupations majeures, le «laisser-aller» ou le «farniente» (fare – niente : ne rien faire), compris comme absence de résistance. « Les personnages que je mets en scène dans mes performances et mes vidéos, sont régulièrement soumis
au poids d’une contrainte, imposée ou non, d’un obstacle géographique, sportif ou métaphorique. »
(Gregory Buchert)

Auto Accusation (Selbstbezichtigung)
Collection d’art contemporain de Géotec
Crabtree-Amanda