Atlas

Atlas

10 août 2015 | PAR le_tobogan

« Si un éléphant dérange beaucoup de gens, deux éléphants en dérangent encore plus, si deux éléphants dérangent beaucoup de gens… ». Cette comptine portugaise est au coeur d’Atlas, un projet participatif qui réunira une centaine d’amateurs, tous habitants de Décines et de l’Est lyonnais. Depuis 2011, Ana Borralho et João Galante détournent les paroles de cette chanson pour enfants à l’occasion de performances organisées à travers le monde (au Portugal d’abord, puis au Brésil, en Suède et en Italie). Le mot « éléphant » est remplacé par la profession des participants, qui entrent sur scène les uns après les autres : la première partie de la phrase est dite par la personne qui fait son entrée, et la seconde partie par le choeur qui s’amplifie peu à peu. À mesure que se déroule cette litanie qu’on pourrait croire anodine au premier abord, c’est en réalité une cartographie vivante du territoire qui prend forme. Ana Borralho et João Galante décrivent l’expérience comme « une pièce chorale qui fonctionne par accumulation, une sculpture sociale ». Ils se réclament d’ailleurs du plasticien allemand Joseph Beuys selon lequel « Tout le monde est un artiste » et « Nous sommes la révolution » – une révolution tranquille, par le biais d’un théâtre engagé qui renforce le tissu social. Le Toboggan se transformera donc en véritable agora avec, sur scène, des personnes désireuses de s’approprier (ou de se réapproprier) l’espace public et politique.

Pour participer à la création de l’Atlas de Décines et devenir l’un des 100 témoins qui le composent envoyez un mail à [email protected]

Quand le Diable s’en mêle
Moby Dick
le_tobogan
Soutenez Toute La Culture