Cinema
Semaine de la Critique – Los Perros, de Marcela Said : amour & dictature au Chili

Semaine de la Critique – Los Perros, de Marcela Said : amour & dictature au Chili

19 mai 2017 | PAR Yaël Hirsch

Sélectionné par la Semaine de la Critique, Los Perros, le nouveau film de la franco-chilienne Marcela Said affiche un programme intéressant : amour, désir et fantômes du passé dictatorial chilien. Malgré ce programme et la magnifique Antonia Zegers (qu’on a vue chez Pablo Larrain) dans le rôle principal, le traitement peine à convaincre.
[rating=3]
los-perros-2
Quadragénaire impétueuse, issue d’un milieu favorisé où elle oscille entre un père gâteau et un mari macho, la jolie Mariana n’aime pas recevoir des ordres mais finit toujours par s’y conformer. Jusqu’au jour où elle commence l’équitation. Et à s’intéresser à son professeur, le Colonel Juan (Alfredo Castro, parfait) qui s’avère être poursuivi pour crimes contre l’Humanité à un haut poste dans les RG pendant le régime de Pinochet. Et, cerise sur le gâteau, dans cette course à l’obstacle entre sensualité et souffrance : le colonel a bien connu le père de Mariana…

Malgré les jolies courbes d’Antonia Zegers et l’élégance d’Afredo Castro, le film de Marcela Said ne parvient pas vraiment à sortir des clichés attendus : la quadragénaire infidèle et coincée avec un mari macho, le père infantilisant qui révèle un passé douteux, les chansons d’amour sirupeuses que Mariana préfère au Tango, le jeu sur « qui donne des ordres »… Seul point surprenant : la fascination de l’héroïne pour les chiens qui imbibe le début et la fin du film, mais qui est un peu oublié entre les deux. Les chiens gardent donc un décor trop téléphoné et on attendait plus de suspense et de mordant politique pour ce film, qui reste néanmoins très agréable à regarder.

Los Perros, de Marcela Said, avec Antonia Zegers, Alfredo Castro, Alejandro Sieveking, Rafael Spregelburd, France-Chili, 2016, 94 min, Nour Films, en compétition à la Semaine de la Critique 2017.

visuels : photos officielles.

Le 18 mai Anne Ducros invite nos fantômes chéris dans le bel amphi d’Assas [Festival Jazz à Saint-Germain]
« Ava » de Léa Mysius, la révélation annoncée de la Semaine de la Critique 2017
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *