Cinema

France Télévisions- Le projet d’un Netflix européen

France Télévisions- Le projet d’un Netflix européen

08 janvier 2018 | PAR Pierre Descamps

La présidente de France Télévisions Delphine Ernotte souhaite se lancer dans cet ambitieux projet pour donner les moyens à l’audiovisuel public de rivaliser face à la déferlante américaine. Ce nouvel objectif laisse place à des interrogations sur la mise en place d’un tel projet et sur l’avenir de l’audiovisuel public en France qui est en pleine mutation.

Comment monter ce projet à l’échelle nationale et européenne ?

Au niveau Français, France Télévisions s’unirait avec des chaines comme Canal +,TF1 ou M6 pour proposer un service de VOD payant par abonnement. Le grand défi de ces chaines est de lutter contre la force de ces grands groupes américains mais aussi contre la force du streaming et du visionnage de contenus vidéos par Internet.
Avec l’Etat comme actionnaire, l’opérateur Orange serait aussi un partenaire important, ce serait un distributeur important par ses box mais aussi par l’offre d’OCS, son bouquet de chaines françaises réservés aux séries et au cinéma. Il y’aurait donc un partenariat entre partenaires publics et privés si les deux arrivent à s’entendre sur les termes du contrat.

Au niveau européen, France Télévisons proposera un accord entre les services publics des dernières chaines. Cela nécessitera l’établissement d’un projet européen commun avec une stratégie entre les différents acteurs.

Quel contenu ?

C’est l’interrogation la plus importance de ce projet, que proposer au spectateur pour qu’il préfère s’abonner au service VOD de France Télévisions plutôt qu’à NetFlix ? Faut-il établir une stratégie concurrentielle ou complémentaire ?
D’un point de vue français, on peut espérer que France Télévisions propose un autre contenu que la programmation de ses chaines en terme de cinéma si elle souhaite véritablement concurrencer NetFlix. Un prix de 6,99 euros par mois serait à l’étude, ce qui validerait peut être la seconde option.
Le cinéma européen est d’une grande richesse, il y’a une vraie offre en tant que films grand public ou d’auteur mais il sera nécessaire d’établir une ligne programmatique claire.
Il y’aura aussi la question du positionnement , à qui s’adresse le projet ? Il semble s’adresser au grand public mais les cinéphiles seront-ils aussi comblés ? On peut imaginer une grande plateforme qui diffuserait des grands classiques de cinéma mais la nature des programmes est pour le moment assez obscure, on ne peut qu’imaginer ce que pourrait proposer la chaîne.

Un projet déjà mis en place en Allemagne

L’idée a déjà été exploité à l’échelle locale avec des contenus locaux par la Scandinavie (Viaplay du groupe privé MTG) ou encore en Allemagne avec l’exemple Maxdome de ProSieben.
Cette plateforme n’est pas encore rentable mais elle a obtenu un million d’abonnés et elle semble très apprécié par une grande partie des allemands par ses contenus locaux de qualité. Cela a intéressé Amazon et Netflix qui ont racheté certains programme de qualité (!). Pour le moment, ce sont les plateformes américaines qui dominent le marché audiovisuel mondial.

Crédit Images
©France Televisions Press

Golden Globes 2018 – 3 Billboards, les panneaux de la vengeance et Big Little Lies grands vainqueurs de la cérémonie
Hommage à Étienne Tassin – Un passeur disparaît
Pierre Descamps

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *