Cinema
[Expo] Martin Scorsese à la Cinémathèque de Paris

[Expo] Martin Scorsese à la Cinémathèque de Paris

14 octobre 2015 | PAR Hugo Saadi

Truffaut, Kubrick, Antonioni, les grands noms du 7ème Art ont eu droit à leur rétrospective, une fois décédés. Martin Scorsese est l’exception. L’exposition qui débute aujourd’hui à la Cinémathèque de Paris, retrace dans les grandes lignes et avec de belles ressorties d’archives, la longue filmographie du réalisateur.

 [rating=4]

L’exposition s’articule autour de cinq grandes thématiques et propose de montrer aux spectateurs en quoi le réalisateur de Taxi Driver ou du Loup de Wall Street à considérablement marquer le cinéma de ces 50 dernières années. Dès la première salle, on tombe nez à nez avec quatre grands écrans qui se font suite, où s’enchainent des extraits de ses films rassemblés sous des thèmes, la plongée dans l’univers Scorsesien se fait aussitôt tandis que l’envie de voir ou revoir ses films se dessine rapidement.

La Cinémathèque dresse un bilan bien complet du travail de l’américain de 72 ans organisée autour de « La Famille », « La crucifixion », « New York », « les Inspirations » et de sa technique (montage, musique). De ses sources d’inspirations qu’a joué sa famille à son goût prononcé pour le rock’n’roll (tournage de documentaires et concerts sur Bob Dylan, The Band, Eric Clapton ou encore les Rolling Stones), en passant pour son amour envers la Big Apple, l’exposition mélange les œuvres et ne fait pas dans la chronologie. Même si dans la première partie, on retrouvera ses sources d’inspirations, dans les suivantes, la religion ou New York seront étudiées sous le prisme de bon nombres de ses films.

Cette balade enrichissante est réussie grâce à une scénographie où les extraits de films font face à des affiches de films ou des photos de tournage de Brigitte Lacombe. Ces photos sont d’ailleurs l’un des points forts de l’exposition. Plonger dans les coulisses du tournage, voir Scorsese à ses débuts entourés de Jodie Foster âgé de 12 ans et de Robert De Niro sur le plateau de Taxi Driver fait toujours son petit effet sur le cinéphile. Pour les plus intrigués par les méthodes de travail de Scorsese, l’exposition contient de nombreux storyboards, scénario et notes manuscrites, sans oublier des photos de repérage de lieux et des costumes (Aviator, Gangs of New York). Une rétrospective qui ravivera l’amour des cinéphiles et qui suscitera l’intérêt chez les plus novices. Incontournable.

Scorsese, l’exposition, du 14 octobre au 14 février 2016. Toutes les informations pratiques sont à retrouver sur le site officiel.

Visuels © DR

Infos pratiques

Regine’s Club
Festival Petits et Grands
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *