Arts
Un avant-goût des Rencontres d’Arles 2014

Un avant-goût des Rencontres d’Arles 2014

15 avril 2014 | PAR La Rédaction

Les Rencontres photographiques d’Arles de l’été 2014 auront un goût particulier… car son directeur depuis treize ans, François Hébel, va quitter la troupe. Ainsi, ce n’est pas la fin des Rencontres mais bien la fin d’une grande aventure, pendant laquelle le succès public et critique de cet événement ont été multipliés grâce au talent et à l’énergie déployée par François Hébel. « Parade », voici le nom de cette édition, qui se déroulera du 7 juillet au 21 septembre. Parade ? « La parade, c’est la fin du spectacle, le moment où tous les artistes se retrouvent et mettent leurs costumes avant de plier le chapiteau et venir saluer leur public adoré » explique son directeur, non sans une certaine émotion. Ainsi nous retrouverons les grands noms qui ont fait l’histoire des Rencontres, de François Depardon à Martin Parr en passant par Christian Lacroix.

C’est ce lundi au théâtre de l’Athénée à Paris qu’a été présentée l’édition 2014. Le programme sera divisé en deux, entre la fameuse « parade », avec de grandes expositions des plus importants artistes des Rencontres, et les nouveautés, avec de jeunes artistes et des collaborations inédites.

Dans la parade, le premier à s’avancer est Lucien Clergue, lui qui a créé les Rencontres en 1968 et qui est si célèbre pour ses nus féminins : une exposition « Les hommes et les femmes de Lucien Clergue » sera l’occasion de rendre hommage à toutes les rencontres importantes de sa vie, où l’artiste se raconte dans un récit accompagnant les images.

Puis, Martin Parr présentera une exposition de livres de photographie chinois en collaboration avec l’équpe de photographes néerlandais WassikLundgren, l’occasion de (re)découvrir l’histoire contemporaine de la Chine…

Aussi, Raymond Depardon, en écho au centenaire de la Première Guerre mondiale, proposera de regarder plus attentivement les clichés de monuments aux morts – images tirées de son grand voyage photographique en France. Il est vrai qu’il est rare que nous nous arrêtions pour regarder ses monuments. Il n’y a plus de larmes versées… Et pourtant, pour faire à nouveau prendre conscience du carnage, Raymond Depardon nous suggère à la fois de les regarder à nouveau mais aussi de les photographier à l’aide d’un protocole, afin de réunir des milliers d’images de ces monuments, les recenser, pour les faire exister aux yeux de tous, enfin. Un double projet donc, à la fois rétrospectif et collectif, merveilleusement humain. (Déposez vos photos ici.)

On retrouvera Christian Lacroix et l’Arlésienne, fille d’Arles mythique, célébrée par de nombreux poètes, peintres et musiciens, à laquelle il tentera de donner une image moderne. Aussi, un beau projet hollandais appelé « Small Universe » proposera un regard sur la photographie de l’intime et du quotidien, des sujets modestes…

Parmi les nouveautés, les portraits de David Bailey et de Patrick Swirc – très réjouissants –, mais aussi l’intéressant travail de Vik Muniz, qui utilise des cartes postales ou des photographies personnelles pour reformer des images à sa manière, entre récupération et sublimation d’images perdues… Vous retrouverez aussi Denis Rouvre, Vincent Pérez et on en passe (beaucoup).

En bref, cette édition donne l’eau à la bouche. Un très bel au revoir de François Hébel, mais pas que, puisque la porte est ouverte aux jeunes talents et aux artistes actuels, pour des Rencontres toujours plus riches en découvertes…

Maïlys Celeux-Lanval

visuels :
affiche
Patrick Swirc, Christopher Walken. (avec l’aimable autorisation de l’artiste) (c) rencontres arles

Infos pratiques

Musée Fabre – Montpellier Méditerranée Métropole
Théâtre des Béliers
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture