Expos
Quand Willy Rizzo capture l’âme de Chanel

Quand Willy Rizzo capture l’âme de Chanel

11 avril 2013 | PAR Mariska Konkoly

photo article chanelDécédé en février dernier, le photographe Willy Rizzo laisse derrière lui une trace, un témoignage des « Instants Chanel », nom que porte son exposition qui se tient actuellement jusqu’au 15 mai à son studio de la rue Verneuil. Rétrospective sur ces moments volés et capturés qui transportent une profondeur naturelle et éblouissante…

Le photographe nous emmène au cœur des années 50, magnificence d’une maison Chanel en ébullition, décor magistral où couturières et mannequins virevoltent à travers les rouleaux de tissus nonchalamment déposés de-ci-delà  comme les spectres d’une nouvelle ère. Et Mademoiselle Chanel, au centre de cette joyeuse cacophonie toujours capturée en portrait ou derrière ses mannequins fifties pour retoucher, l’œil froncé et avéré en reine mère de la haute couture.

 « Je la découvrais sur son champ de bataille » W.R

Au cabinet Chanel, des instants perdus dans un monde sage et féminin empreint à la fantaisie et à une élégante pureté qui se dégage avec magie de ce noir et blanc travaillé par le photographe. Willy Rizzo, a su se faire intime et invisible au cœur des ateliers,  en prélevant des moments d’histoire, des passages de mémoire. Une proximité établi et majestueuse, où les déjeuners, les apéritifs, les rires soulevés par la photographie sont synonymes d’émotion et de poésie.

 «  J’ai eu le privilège de la voir manier les armes, les ciseaux et les épingles » W.R

 Au-delà du souvenir, il y a ces photos « brisées » en miroir, décuplées à l’extrême et capturées dans l’escalier Art Déco du cabinet Chanel recouvert de glaces. Et Suzy Parker, triomphante en multiples vues presque surréalistes qui dessine avec elle comme une des oeuvre majeur de l’exposition, le concept de coupe. Le photographe met en abîme l’acte de création à chaque instant, Mademoiselle Chanel en posture agenouillée imagine elle-aussi à travers l’objectif le sourire de ces modèles.

Et puis, il y a les défilés, magie de ces anciens instants dont on manque de se souvenir parfois, les mannequins habillées de mousseline, de manteaux et de tweed absolu défilent en comité réduit accompagnées d’un numéro, allant vers ce public curieux et ébloui, touchant les matières, observant de près le travail de ruche.

 Une rare exposition qui nous plonge au cœur d’une époque certaine, mémoire d’un univers de panache à la naissance de la maison Chanel, devenue immortelle.

Visuels (c) : Photographie Willy Rizzo

susyparkerdanslescalierartdeucolesmursrecouvertsdemiroirsaout1956

Exposition Les Instants Chanel, Studio Willy Rizzo, 12 rue de Verneuil, 75007 Paris. Métro Rue du Bac ou Solférino, Ligne 12. Entrée gratuite. Renseignements au 01.42.86.07.31.

 

Infos pratiques

Galerie Samantha Sellem
Théâtre A – Fabrique théâtrale
Mariska Konkoly

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture