Expos

L’univers du PMU investit l’espace du BAL

L’univers du PMU investit l’espace du BAL

25 avril 2013 | PAR Louise Faucheux

 

 

 

 

L’association du BAL et du PMU donne carte blanche à un photographe pour la troisième année de suite. Olivier Cablat est le lauréat 2012, son exposition « Fouilles » est à voir jusqu’au 12 mai.

Depuis 2010, le BAL et le PMU s’associent chaque année pour donner carte blanche à un artiste, lui permettant de jeter un œil de façon personnelle sur l’univers du PMU. Sélectionné par un jury prestigieux, qui comprend notamment Diane Dufour, directrice du BAL, Quentin Bajac, Conservateur en chef pour la photographie au MoMA et Stéphane Couturier, photographe, le lauréat obtient une bourse de 20 000 euros pour réaliser son projet, une exposition au BAL et la publication du projet à l’édition Filigrane.

Après Malik Nejmi en 2010 et Mohamed Bourouissa l’année suivante, Olivier Cablat est le lauréat 2012. Cette exposition présente ses réalisations ainsi que des clichés des deux lauréats précédents, offrant une vision rétrospective de cette collaboration artistique.

Chaque photographe apporte sa vision personnelle sur ce monde gravitant autour des jeux et des paris et le parti pris des organisateurs d’exposer les photographies des trois lauréats nous montre cet univers à travers trois regards complémentaires.

Malik Nejmi, dont le travail s’intitule Turfisme, s’est focalisé sur les parieurs. Ses portraits d’une grande beauté nous montrent avec beaucoup d’humour toute la diversité des personnes réunies par le jeu.

Quant à Mohamed Bourouissa, il s’est polarisé sur l’importance du papier dans cet univers. Jouant sur l’ambiguïté du terme RIP, dont le sigle signifie Rest in Peace mais dont le verbe « to rip » veut dire déchirer, il nous livre des images froissées ou incomplètes, comme si elles avaient été déchirées à l’instar des papiers qui jonchent le sol des PMU. Le photographe insiste également sur le trafic lié à ces papiers, qui sont de nouveau fouillés après le jeu par des gens cherchant à obtenir des gains grâce à l’oubli d’un parieur.

Le travail d’Olivier Cablat est, comme son titre l’indique, lui aussi porté sur la fouille, mais plus au niveau de son processus d’élaboration qu’au niveau de son contenu.

Après avoir obtenu son diplôme de l’Ecole des Beaux-Arts de Marseille, Olivier Cablat étudie à l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles jusqu’en 2003. Il devient pendant un temps photographe pour le CNRS et part en Egypte réaliser des photographies d’objets archéologiques.
En utilisant le même processus de recherche et la même rigueur quasi archéologique, Olivier Cablat nous livre un travail sur un sujet qui lui était inconnu, explorant des genres différents, de la nature morte au portrait grandeur nature. « Fouilles » est constitué de deux séries de photographies et de trois projections. Avec un sens prononcé de l’autodérision, Olivier Cablat a entre autre fouillé Google Street View à la recherche de vues de PMU, et a élaboré une liste de noms de chevaux plus saugrenus les uns que les autres, qui défilent sur un écran à la façon d’un générique. Ses deux séries de photographies, l’une constituée de portraits et l’autre de natures mortes ont la particularité d’extraire l’élément principal de l’image de son contexte, tout en lui donnant une importance monumentale par son format.

Par la présentation des clichés de ces trois photographes, qui témoignent de leur regard perçant et de leur talent à mettre en valeur un sujet qu’ils ne connaissaient pas auparavant, cette exposition nous permet de rentrer dans l’univers du PMU et nous éclaire sur son fonctionnement, qui peut sembler bien obscur aux non initiés.

Fouilles. Olivier Cablat
Carte Blanche PMU/ LE BAL 2012,
Du 24 avril au 12 mai 2013.
6, Impasse de la Défense,
75018 Paris

www.le-bal.fr

visuels :

© Malik Nejmi

© Mohamed Bourouissa

© Olivier Cablat

 

 

Le festival Horizon affine les relations européennes et mondiales, entretien avec Monica Guillouet-Gélys
A Tire d’aile, un pour tous, tous contraints
Louise Faucheux

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *