Expos

L’exposition « Hey ! Modern art & Pop culture / Act III », de la maison hantée au cabinet de curiosités

L’exposition « Hey ! Modern art & Pop culture / Act III », de la maison hantée au cabinet de curiosités

02 octobre 2015 | PAR Constance Delamarre

L’exposition Hey ! Modern art & Pop culture / Act III à la Halle Saint Pierre est la troisième volet d’une exploration des différentes expressions artistiques de la contre-culture. Le surréalisme pop – courant inspiré du surréalisme par l’aspect onirique et du pop art pour l’expression graphique – y est totalement mis en valeur, grâce au duo instigateur de ces expositions, Anne et Julien, également créateurs de la revue homonyme.

L’exposition commence par une première salle obscure, noire du sol au plafond, nous mettant dans l’ambiance étrange d’un manoir hanté, entre funèbre et macabre. Les œuvres, évoquant les thèmes du corps, de l’enfance ou de la mort, représentent des curiosités morbides ou des vanités oniriques, comme des crânes de dentelles ou des peintures à la beauté dérangeante. Les célèbres toiles et leurs majestueux cadres de Mark Ryden y sont d’ailleurs présentées, mettant en scène des personnages enfantins dans des univers inquiétants.

L’exposition se poursuit sous la verrière de la Halle Saint Pierre, dans un cadre blanc et plus lumineux. L’ambiance mystérieuse se dissipe et certaines œuvres perdent de leur impact dans ce décor trop pur. Cependant, l’imaginaire dérangeant – voire trash ! – est toujours présent, avec par exemple des œuvres mécaniques mettant presque mal à l’aise: une poupée en chemise de nuit qui crie « Maman ! Maman ! Viens jouer avec moi » ou encore un coq qui tourne en rond en gémissant « Yes, yes ! ». Des boîtes à trésors ou encore des animaux empaillés rappellent l’atmosphère d’un cabinet de curiosités.

Hey ! Modern art & Pop culture / Act III est à la fois intrigante et provocante. L’ensemble de cette exposition collective crée une belle étrangeté, mais nous imaginons que si les œuvres nous étaient exposées séparément, elles seraient plus bizarres qu’esthétiques. C’est certainement l’ensemble hors-norme qui crée la règle de ce courant contemporain singulier.

Hey ! Modern art & Pop culture / Act III à la Halle Saint Pierre jusqu’au 13 mars 2016. Plus d’informations ici.

Visuels:

– affiche de l’exposition

– Benoît Huot, Couple de hiboux, technique mixte – 2011. Courtesy Galerie Eva Hober – Photographie © Y.Petit

– Christian Rex Van Minnen, Born Bad, huile sur toile – 2013, 61 x 45,5 x 5,5 cm. Collection Geert Petersen © DR

– Deborah Simon, Ursus maritimus, argile polymère, fausse fourrure, lin, fil à broder, peinture acrylique, verre, fils et mousse – 2012, 55,88 x 48,26 x 63,5 cm. Courtesy de l’artiste – Photographie © Dan Wonderly

– Fred Stonehouse, Storyland, acrylique sur panneau, cadre ancien en bois – 2014, 43,5 x 36 cm. Courtesy Feinkunst Kru?ger Gallery (Hambourg, Allemagne) © DR

– Gabriel Grun, Tacto, huile sur toile, 2010, 180 x 70 cm. © DR

Once : l’appli anti-tinder qui vous propose de vraies rencontres
Harvard : une plateforme recueille des témoignages sur Charlie hebdo
Constance Delamarre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *